Visite de madame l’ambassadrice à Douala et à Kribi

Mme Christine Robichon, Ambassadrice de France au Cameroun, s’est rendue à Douala et Kribi du 17 au 19 février.

A son programme :

- Une présentation sur la délivrance des visas à la communauté d’affaires devant une centaine de personnes du Groupement inter-patronal du Cameroun (GICAM).

JPEG JPEG

- Une visite de deux sites de l’entreprise Orange Cameroon, où elle a été reçue par Mme Elisabeth Medou Badang, Directrice Générale et son équipe, qui lui ont présenté leurs activités et leurs perspectives de développement, en particulier pour Orange Money.

JPEG JPEG

- La cérémonie d’installation de 30 maîtres-pêcheurs à Bonamatoumbe, aux côtés du Dr Taïga, Ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales et de M. Mounouna Foutsou, Ministre de la jeunesse et de l’Education civique. Dans le cadre du programme AFOP, financé par le C2D, les 30 jeunes viennent d’achever une formation de deux ans et de recevoir une aide pour démarrer leurs activités de pêche en mer. Une seconde promotion de futurs maîtres-pêcheurs est en cours de formation.

JPEG JPEG

- Une visite de l’usine de torréfaction des Cafés Pierre André, dans la zone industrielle de Bonabéri, bel exemple d’investissement privé français pour la transformation et l’exportation de produits agricoles camerounais.

JPEG JPEG

- Une rencontre avec Me Michèle Ndoki, lauréate du concours de plaidoirie contre la peine de mort - organisé à Paris en octobre 2015 par l’Organisation Internationale de la Francophonie et le Ministère Français des Affaires étrangères - et avec le Président du Barreau du Cameroun, Me Jackson Ngie Kamga.

JPEG

- Une visite du port en eau profonde de Kribi, où des responsables de l’Unité opérationnelle du Complexe industrialo-portuaire de Kribi lui ont exposé l’avancement des travaux en vue de l’exploitation de ce port, le plus gros investissement en cours au Cameroun. A travers l’AFD, la France contribue à hauteur de 20 millions d’euros au financement d’une assistance technique apportée par le Grand port Maritime du Havre et à des études sur le développement de la zone portuaire. Les entreprises françaises Bolloré Africa Logistics et CMA-CGM en association avec China Harbour Engineering Corporation d’une part et Necotrans, en partenariat avec un groupe d’entreprises portuaires camerounaises d’autre part, ont été sélectionnées pour assurer, en concession, le fonctionnement des terminaux dédiés respectivement aux conteneurs et au vrac. Le démarrage des activités du port en eau profonde est attendu d’ici la fin de l’année 2016.

JPEG

Dernière modification : 24/03/2016

Haut de page