Visite de l’ambassadeur à Buea et Douala

Pour son premier déplacement hors de la capitale depuis son arrivée au Cameroun il y a deux semaines, l’ambassadeur Christophe Guilhou a choisi de se rendre du 18 au 20 septembre 2019 à Douala, capitale économique du Cameroun où une centaine d’entreprises françaises sont présentes, et à Buea, capitale de la région anglophone du Sud-Ouest, région en crise grave depuis près de trois ans.

A Douala, l’ambassadeur a d’abord rencontré les autorités civiles et militaires de la ville et de la région du Littoral. Cette première rencontre a donné lieu à un échange approfondi sur les enjeux économiques et sociaux de cette région très peuplée, diverse et dynamique. Les relations entre la France et le Cameroun y ont un relief particulier. Des dizaines d’entreprises françaises sont actives dans cette grande ville économique où elles fournissent des produits alimentaires mais aussi des services aux entreprises. Des infrastructures stratégiques y sont réalisées avec le soutien de l’Agence française de développement (AFD), comme le pont sur le Wouri et le drainage des eaux pluviales. Enfin, la ville de Douala entretient une coopération dynamique et polyvalente notamment avec la ville de Bordeaux.

A Buea, l’ambassadeur a d’abord été reçu par le gouverneur du Sud-Ouest et ses équipes pour une réunion de travail sur la situation de la région. Les échanges ont été denses et productifs. Plus tard, l’ambassadeur a tenu des réunions avec l’ensemble des organisations du système des Nations-Unies présentes à Buea, puis avec les organisations de la société civile, notamment des réseaux d’entraide des femmes du Sud-Ouest. Ces rencontres ont permis d’avoir une vision plus complète sur la situation dans le Sud-Ouest affecté par les violences. La visite à Buea a également été marquée par une rencontre très chaleureuse avec les entrepreneurs de la Silicon Mountain, point de rayonnement de l’innovation au Cameroun. Malgré les coupures d’électricité et les locaux modestes, ces jeunes continuent à créer des solutions technologiques adaptées au pays avec beaucoup de ténacité.

Enfin, l’ambassadeur a tenu à rencontrer les plus hautes autorités religieuses du Littoral et du Sud-Ouest. Il a ainsi rendu visite à Emmanuel Bushu, archevêque de Buea, et au Cardinal Christian Tumi, archevêque émérite de Douala, pour des échanges riches et authentiques sur la situation du pays.

Dernière modification : 10/10/2019

Haut de page