Visite de l’Ambassadrice de France à Garoua du 19 au 21 novembre 2014

Mme l’ambassadrice de France au Cameroun, SE Christine Robichon, accompagnée du directeur de l’Agence française de développement, Hervé Conan, et de la Conseillère régionale santé de l’ambassade, Caroline Comiti, a effectué une visite à Garoua du 19 au 21 novembre 2014.

JPEG

Le 19 novembre 2014, elle a visité les principaux sites d’intervention du projet C2D Capitales Régionales avec le Secrétaire Général de la CUG (Communauté urbaine de Garoua). Cette visite a intégré deux arrêts pour une rencontre avec des commerçants dans un marché à réhabiliter et avec la population dans des voies de desserte de quartiers à réhabiliter.

JPEG

Le 20 novembre 2014, elle a visité la chefferie du Lamido de Demsa /Gaschiga et a assisté à la cérémonie de lancement du projet de l’Association des Femmes et des Filles de l’Adamaoua (AFFADA) sur « l’émancipation des servants des cours des lamidats du Grand Nord Cameroun, financé par le Fonds d’appui aux sociétés civiles du sud (FASCS).

JPEG

Le même jour, elle a participé à l’inauguration du nouveau centre médical de Bocklé sur la nationale n°1 en compagnie de M. Hervé Conan de l’Agence française de développement (AFD), du gouverneur de la région du Nord et de la coordonnatrice nationale du Pndp, . Elle y a prescrit aux populations d’en faire un bon usage.

JPEG

Le 21 novembre 2014, une visite à la Société de développement du Coton (Sodecoton) était au programme.

JPEG

Le C2D financent des projets du PNDP (Programme national de développement participatif), sur 12 ans, découpés en 3 phases de 4 ans.

JPEG

Le PNDP, initialement financé par trois bailleurs (BM, AFD, KFW), a connu le retrait de la KFW à la 2ème phase, et fonctionne actuellement uniquement sur financement C2D depuis la fin du financement Banque mondiale en novembre 2013.

Le PNDP a pour finalité d’améliorer l’accès des populations aux services socioéconomiques de base et de renforcer les capacités de la maitrise d’ouvrage communal à travers trois composantes : appui au développement local – appui à la décentralisation - renforcement des capacités.

L’innovation du C2D 2ème phase, repose sur l’accent mis sur le développement environnemental et économique des territoires communaux à travers le financement d’un volet agricole et d’un volet REDD+, dont les études de faisabilité sont à présent achevées.

Placé sous la maîtrise d’ouvrage du MINEPAT (ministère de l’Economie, du Plan et de l’Aménagement du territoire), avec une approche de gestion décentralisée reposant sur une Coordination nationale et 10 coordinations régionales. Le principe de base de l’exécution au niveau local repose sur la sous-traitance et le partenariat.

JPEG

Autres sites visités et travaux à y réaliser

  • Marché Yelwa —> destruction totale et reconstruction complète
  • Voierie principale —> réhabilitation complète ou partielle + trottoir + caniveau
  • . Voie de désenclavement —> travaux similaire au quartier de la briqueterie de Yaoundé : aménagement de rue pavée + éclairage
  • Visite d’un drain —> 21,5 km au total de drain seront bétonnés pour une meilleure prévention du risque d’inondations
  • Visite de Garoua III —> construction de services urbains de base, latrines, forages équipés de pompes, et éclairage public

 

 

Lire aussi :
- Le discours prononcé par Mme l’ambassadrice de France au Cameroun lors de l’inauguration du centre de santé de Bocklé

- Le discours prononcé par madame l’amabassadrice de France au Cameroun à l’occasion du lancement du projet d’émancipation des servants des cours des lamidats de Meiganga, Demsa, et Dargala

Dernière modification : 25/08/2015

Haut de page