Visite de Mme Girardin au Cameroun du 1er au 3 novembre 2015


Madame Annick Girardin, Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie de la République française, a effectué une visite au Cameroun du 1er au 3 novembre 2015. Cette visite confirme l’amitié et la solidarité entre la France et le Cameroun, dans la continuité de la visite d’Etat du Président Hollande à Yaoundé le 3 juillet dernier.

JPEG JPEG

Le 1er novembre, elle s’est rendue à l’Ecole nationale des eaux et forêts de Mbalmayo où le directeur lui a fait une brève présentation de l’école et de la problématique des forêts au Cameroun. Un centre de formation à la télédétection, comme moyen de lutte contre la déforestation, doit y être mis en place avec un appui de l’Agence Française de Développement (AFD).

JPEG JPEG

A l’approche de la conférence Paris-climat qui s‘ouvre le 30 novembre, un des thèmes principaux de son programme était la lutte contre le dérèglement climatique.

JPEG JPEG

Elle a également fait une visite de l’Observatoire du bassin versant du Nyong Amont dans le village de Nsimi où le travail des scientifiques camerounais et français, avec le soutien de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), permet de mieux comprendre et d’analyser les variations climatiques. Le cortège a aussi marqué un arrêt au Parc de la Méfou.

JPEG JPEG

Le 2 novembre 2015, elle a visité les aménagements urbains réalisés ou en projet dans la Communauté urbaine de Yaoundé grâce à des financements du C2D ou des prêts de l’AFD, afin d’améliorer les conditions de vie des habitants et de lutter contre les inondations.

JPEG

Mme Girardin a été reçue par le ministre des Relations extérieures, LeJeune Mbella Mbella et par le président Paul Biya au palais de l’Unité. Ce dernier a d’ailleurs confirmé sa présence à la conférence de Paris sur le Climat qui débutera en fin novembre.

JPEG

Elle a aussi rencontré des ONG et des étudiants pour des échanges sur les enjeux et les défis de la conférence de Paris sur le climat dans les locaux de l’Institut Français du Cameroun à Yaoundé. Elle a insisté sur le fait que la voix de l’Afrique doit se faire entendre au cours de cette COP21 et que d’ici 2020, tous les pays doivent être munis d’un système d’alarme contre le dérèglement climatique.

PNG

Le 3 novembre 2015 à Maroua, elle a rencontré les organisations humanitaires soutenues par la France et des représentants des populations bénéficiaires (réfugiés, déplacés et populations hôtes) de projet au Bureau des Nations unies pour faire le point sur l’aide apportée.

PNG

Elle a également assisté à la cérémonie de lancement du programme de travaux d’infrastructures à Haute intensité de main d’œuvre répondant aux objectifs du Programme d’Aménagement du Territoire (PRODAT) développé par le Ministère de l’Economie, du Plan et de l’Aménagement du Territoire (Minepat) et mis en œuvre par le PNDP (Programme national de développement participatif), sur fonds C2D.

Dernière modification : 04/11/2015

Haut de page