Visite de Mme Annick Girardin à Maroua


COMMUNIQUE DE PRESSE

3 NOVEMBRE 2015

 

Dans le cadre de sa visite de trois jours au Cameroun, Mme Annick GIRARDIN, Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie de la République française, a effectué une visite à Maroua le 3 novembre.

Cette visite était principalement destinée à exprimer la solidarité de la France envers les habitants de l’Extrême Nord soumis aux attaques de Boko Haram. Mme Girardin a salué la dignité des populations de cette région, victimes directes ou indirectes de la terreur et qui malgré leurs souffrances, accueillent avec générosité les familles déplacées et réfugiées. Elle a rendu hommage à l’action des forces de défense et de sécurité qui résistent vaillamment, ainsi qu’aux efforts de citoyens camerounais qui ont permis de déjouer des attentats.

PNG

Mme Girardin s’est entretenue avec des représentants d’organisations humanitaires soutenues par la France, notamment le HCR, le PAM, le CICR et la Croix Rouge française. Elle a rencontré des familles camerounaises bénéficiaires des programmes d’assistance de la Croix Rouge. Conformément à l’engagement pris par le Président de la République lors de sa visite à Yaoundé le 3 juillet dernier, la Secrétaire d’Etat a annoncé le déblocage d’une nouvelle aide humanitaire de 500 000 euros soit 328 millions de FCFA, ce qui porte au total l’assistance humanitaire française à l’Extrême Nord à 1,44 milliards de FCFA en 2015. A cela s’ajoute l’aide apportée par la France pour les réfugiés nigérians et centrafricains, via le HCR, de 900 millions de FCFA.

PNG

Aux côtés de M. Yaouba Abdoulaye, Ministre délégué chargé de la Planification, la Secrétaire d’Etat a participé au lancement d’un projet de travaux à haute intensité de main d’œuvre visant à donner un travail temporaire à 4 000 jeunes et à favoriser l’insertion de plus de 2 000 autres. La première phase de ce projet permettra de réhabiliter des pistes rurales et de construire des mares dans 10 communes de l’Extrême-Nord. 3,3 milliards de FCFA provenant du C2D sont alloués au Programme National de Développement Participatif (PNDP) pour financer cette première étape.

PNG

Le Cameroun et la France sont solidaires face à la crise provoquée par Boko Haram et face aux défis de l’insécurité et de la dégradation de la situation humanitaire. La France est également solidaire du Cameroun pour renforcer par le développement socio-économique la résilience des populations affectées par la crise.

Dernière modification : 16/11/2015

Haut de page