Vers une meilleure observation des changements climatiques au Cameroun

L’Institut de recherche pour le développement (IRD), établissement scientifique français, a conclu récemment un Accord Cadre avec l’Observatoire national sur les changements climatiques (ONACC), organisme camerounais dédié à la lutte contre le réchauffement climatique.

JPEG

L’IRD et l’ONACC ont décidé de collaborer pour acquérir et diffuser des données sur la température, la pluie, la ressource en eau, les émissions et le stockage du carbone, données indispensables pour mettre en œuvre efficacement les engagements pris lors la Conférence de Paris sur les changements climatiques (COP 21).

JPEG

Pour lancer ce nouveau partenariat, l’IRD a participé, le 18 octobre à Mbalmayo, à l’atelier de mise au point du programme triennal de travail de l’ONACC, atelier financé par l’AFD dans le cadre du Contrat de désendettement-développement (C2D) France-Cameroun.

JPEG

Associant des acteurs du Gouvernement camerounais, de la Coopération française (IRD) de la Coopération allemande (GIZ), de la Coopération américaine (USAID), d’entreprises (EDC), d’ONG (UICN, OPED) et de bureaux d’études (Rainbow), l’atelier de Mbalmayo a permis de finaliser le document cadre de programmation pluriannuel de l’ONACC. Ce plan de travail va permettre à l’ONACC d’assurer sa mission de suivi-évaluation de l’effort déployé par le Cameroun en matière de prévention, d’atténuation et d’adaptation aux risques liés aux changements climatiques, notamment en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Dernière modification : 15/11/2016

Haut de page