Transit à Douala de matériel militaire de l’opération Sangaris en provenance de RCA

Le retour progressif de la paix et de la stabilité en RCA et le déploiement effectif de l’opération des Nations unies Minusca permettent d’entamer le désengagement des forces françaises de l’opération Sangaris, comme annoncé le 30 mars dernier par le Ministre de la Défense de la République française, M. Jean-Yves Le Drian, à l’occasion de l’investiture du nouveau président élu de la République Centrafricaine.

Avec l’accord des autorités camerounaises, des matériels et véhicules de l’opération Sangaris sont transportés par voie aérienne entre Bangui et la base aérienne 201 de Douala. Ces matériels seront ensuite embarqués à bord d’un navire affrété au Port Autonome de Douala. L’ensemble des opérations de transit du matériel militaire français de l’opération Sangaris via le territoire camerounais est conduit sous escorte de la gendarmerie camerounaise.

Conformément à la résolution 2127 du Conseil de sécurité des Nations unies et à la demande des autorités centrafricaines de transition, l’opération Sangaris a contribué depuis décembre 2013 à protéger les populations centrafricaines face à la violence des milices confessionnelles et à rétablir les conditions d’une paix durable en RCA.

Dernière modification : 05/04/2016

Haut de page