Signature de la subvention paludisme d’un montant de 77,5 M euros pour la période 2015-2017

SIGNATURE DE LA SUBVENTION PALUDISME D’UN MONTANT DE 77,5 M EUROS POUR LA PERIODE 2015-2017

DISCOURS DE S.EXC. MME CHRISTINE ROBICHON, AMBASSADRICE DE FRANCE AU CAMEROUN

MARDI 17 FEVRIER 2015 A 18H00 AU MINEPAT
 _____________ 

 

-  Monsieur le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire ;
-  Monsieur le Ministre de la Santé ;
-  Madame la Chef du Département Afrique-Moyen Orient du Fonds Mondial ;
-  Messieurs les membres du Gouvernement ;
-  Monsieur le Président de l’Instance Nationale de Coordination ;
-  Monsieur le représentant de la Société Civile ;
-  Mesdames et Messieurs les membres du Corps Diplomatique ;

Je suis très heureuse et honorée de participer à cette Cérémonie de signature de l´Accord-cadre entre le Gouvernement de la République du Cameroun et le Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme pour la période 2015-2017 et plus spécifiquement à la signature de la subvention paludisme d’un montant de 77,5 M euros, soit plus de 50 milliards de FCFA.

L´épidémie de Paludisme au Cameroun reste préoccupante. Elle touche l´ensemble de régions du Cameroun et plus particulièrement les zones du Grand Nord, actuellement victimes d´autres fléaux et de violences terroristes que la France condamne avec la plus grande énergie. Le paludisme est la première cause de morbidité et de mortalité au Cameroun. Pourtant, nous avons les moyens de prévenir et de combattre cette maladie particulièrement grave chez les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans.

Il est essentiel que tous les districts de santé du Cameroun, notamment dans le Grand Nord, puissent veiller à l’utilisation effective et massive de moustiquaires imprégnées, à la disponibilité des traitements prophylactiques pour les femmes enceintes, des tests de diagnostics et des traitements efficaces.

Grace à cette nouvelle subvention concrétisant une collaboration déjà ancienne entre le Gouvernement du Cameroun, le Fonds Mondial, dont la France est le second contributeur et tous les acteurs de santé, ces objectifs vont, je l’espère, être atteints.

Permettez-moi de saisir l´occasion de cette cérémonie pour saluer les efforts de l´ensemble des partenaires engagés dans la lutte contre le Paludisme, au premier rang desquels le ministère de la santé, le Programme National de Lutte contre le Paludisme et toutes les associations à base communautaire, garantes d’une utilisation efficace des moustiquaires.

Permettez-moi aussi de rappeler l’engagement des partenaires bilatéraux, dont la France, aux côtés du Cameroun, pour combattre le paludisme, première cause de mortalité en Afrique et dans le monde.

Je vous remercie de votre attention.

Dernière modification : 18/02/2015

Haut de page