Signature de la convention d’aide budgétaire à la santé, l’éducation et l’agriculture sur fonds C2D

JPEG

COMMUNIQUE DE PRESSE

SIGNATURE DE LA CONVENTION D’AIDE BUDGETAIRE
A LA SANTE, L’EDUCATION ET L’AGRICULTURE SUR FONDS C2D

Yaoundé, le 31 octobre

 

Le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Monsieur Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, Représentant le Gouvernement camerounais, le Directeur adjoint Afrique de l’Agence française de développement, Monsieur Philippe CHEDANNE, et l’Ambassadrice de France au Cameroun, Madame Christine ROBICHON, ont procédé, ce 31 octobre 2014, à la signature de la Convention d’Aide Budgétaire ciblée d’un montant total 18 M€, soit 11,8 Mrds de FCFA, dédiée aux secteurs de la santé, de l’éducation et de l’agriculture.

JPEG

Cette signature fait suite au contrat signé entre la République du Cameroun et la République française le 1er juillet 2011, qui avait défini le cadre général et les modalités d’application et de mise en oeuvre de l’effort bilatéral additionnel de la France relatif aux créances françaises d’aide publique au développement pour la période du 28 avril 2011 au 27 avril 2016.

A la demande des autorités camerounaises, ce deuxième C2D, d’un montant de 326 M€ (soit environ 214 Mrds FCFA), a été prioritairement centré sur l’agriculture et le développement rural (60%), le développement urbain et les infrastructures (34%) et la formation professionnelle (5%).

Le Comité d’Orientation Stratégique (COS) franco-camerounais, réuni le 10 juillet 2014 a validé l’annulation/réallocation de trois projets du deuxième C2D non encore instruits et décidé de la mise en place d’une aide budgétaire ciblée.

JPEG

Cette aide budgétaire permettra de financer certaines dépenses prioritaires de l’Etat camerounais dans les secteurs d’affectation des deux contrats C2D en cours d’exécution. Il s’agit, à titre indicatif, des secteurs de la santé, de l’éducation et du développement agricole. Elle permettra de financer :

  • les approvisionnements en antirétroviraux ;
  • l’apurement d’arriérés de l’Etat à l’égard de la Centrale d’achat de médicaments (CENAME) ;
  • les travaux préparatoires au recensement agricole (le dernier datant de 1984) ;
  • les approvisionnements en intrants agricoles ;
  • le paiement de la subvention 2014 aux réseaux de l’enseignement privé confessionnel pour favoriser le règlement des salaires des enseignants.

Une mission tripartite (Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International – Ministère de l’Economie et des Finances – Agence Française de Développement) de revue à mi-parcours du C2D est venue cette semaine au Cameroun pour tirer les enseignements de la mise en oeuvre du second C2D issus des échanges avec les départements ministériels et recueillir les orientations stratégiques qui pourraient faire l’objet d’un accompagnement dans le cadre du
troisième C2D à venir.

Contact :
http://cameroun.afd.fr

Téléchargez le discours de SE. Mme l’Ambassadrice de France au Cameroun, Mme Christine ROBICHON, à l’occasion de la signature de la convention d’aide budgétaire du C2D pour la santé, l’éducation et l’agriculture :

PDF - 50.9 ko
(PDF - 50.9 ko)

Dernière modification : 18/11/2014

Haut de page