Signature de la Convention d’affectation du projet C2D-CFPS

Signature de la Convention d’affectation du projet C2D-CFPS
Centres de Formation Professionnelle Sectoriels
Vendredi 19 décembre 2014

***

 

Monsieur le Ministre de de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire,
Monsieur le Représentant du Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle
Mesdames et Messieurs,

***

Je suis heureuse d’être de nouveau à vos côtés dans cette salle pour la signature de deux conventions : la première porte sur l’appui à la gouvernance financière ; la seconde est une convention de financement du projet de création de Centres de formation professionnelle sectoriels (CFPS).

Dans le cadre du Contrat de Désendettement et Développement ou C2D, la France accompagne les autorités camerounaises dans leurs efforts pour adapter la formation des jeunes aux besoins des entreprises du Cameroun, plus particulièrement dans les filières porteuses.

La stratégie du Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, consistant à améliorer les compétences de base, par un système de formation performant, professionnalisant et à l’écoute des besoins du secteur privé, vise deux objectifs : faciliter l’insertion des jeunes et promouvoir l’essor des entreprises.

Trois projets, d’un montant global de 44 milliards de CFA financés par le C2D, s’inscrivent dans le cadre de cette stratégie.

Deux projets, complémentaires, concernent le secteur agricole et le monde rural :

-  Le programme d’appui à la rénovation et au développement de la formation professionnelle dans l’agriculture, l’élevage et la pêche (AFOP) qui, depuis 2008, renforce les compétences des jeunes acteurs du développement agricole et rural ;

-  Le projet de centres de formation aux métiers non agricoles (CFM) qui permettra d’améliorer les performances des petits opérateurs économiques. Le premier de ces centres, situé à Bandjoun, devrait ouvrir ses portes à la rentrée 2016.

Enfin, le 3ème projet, objet de la convention qui nous réunit aujourd’hui, illustre la volonté de partenariat entre l’Etat et le secteur privé, désireux de travailler ensemble à l’émergence d’un environnement favorable à l’emploi et à la croissance.

Il porte sur la création de deux Centres de Formation Professionnelle Sectoriels : l’un, à Edéa, préparera des jeunes aux métiers de la maintenance industrielle et du transport/logistique, l’autre, à Douala, formera des jeunes aux métiers de l’agro-industrie.

Les entreprises seront impliquées dans la gestion de ces deux centres, à la fois pour définir l’offre de formation, pour fournir des formateurs et pour accueillir des apprenants. Elles seront également les principaux clients des centres, notamment par l’achat de formations continues, ce qui allègera les coûts de fonctionnement à la charge de l’Etat.

La convention que nous venons de signer permettra d’ouvrir la phase opérationnelle du projet. Les dernières études nécessaires au lancement de l’appel d’offre pour le recrutement de l’entreprise de construction seront menées dès 2015. En parallèle, des premiers modules de formation continue seront accessibles pour les entreprises dans le cadre d’un partenariat avec des centres existants. Enfin, dès 2016, date prévue d’ouverture de ces deux nouveaux centres d’Edéa et de Douala, environ 700 jeunes bénéficieront chaque année d’une formation initiale ou d’une formation continue.

Je vous remercie de votre attention.

Dernière modification : 19/12/2014

Haut de page