République centrafricaine - Nations unies - Violences et décès d’un casque bleu (12 novembre 2015)

Déclaration du porte-parole du MAEDI

 

La France condamne les violences qui ont entraîné la mort à Batangafo d’un casque bleu camerounais de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).

Nous présentons nos condoléances à sa famille et aux autorités camerounaises. Les auteurs de cette attaque doivent être identifiés et traduits en justice.

La France rappelle que le conseil de sécurité des Nations unies a exprimé sa disponibilité à procéder à de nouvelles mises sous sanctions à l’encontre de ceux qui menacent la paix et la stabilité du pays. Des travaux sont engagés en ce sens.

Nous réitérons notre plein soutien à l’action de la MINUSCA en faveur de la paix, de la stabilité et de la protection des civils ainsi qu’aux efforts des autorités centrafricaines pour mener à bien le processus de transition par l’organisation d’élections libres, ouvertes et transparentes selon le calendrier qui vient d’être rendu public.

Dernière modification : 12/11/2015

Haut de page