Prix Simone Veil d’égalité femmes-hommes : la France honore la Camerounaise Aissa Doumara Ngatansou

À l’occasion de la Journée internationale des Droits des femmes, vendredi 8 mars 2019, la Camerounaise Aissa Doumara Ngatansou a reçu le premier prix Simone Veil de la République française pour l’égalité femmes-hommes. Cette récompense vient couronner plus de 20 ans de combat contre les mariages forcés et les violences faites aux femmes dans la région de l’Extrême-Nord.

La Journée internationale pour les Droits des femmes, le 8 mars, a été célébrée cette année par la création du prix Simone Veil de la République française pour l’égalité femmes-hommes. Ce prix vise à distinguer chaque année les personnalités ou collectifs à travers le monde dont les actions contribuent à faire avancer la cause des femmes.

C’est une Camerounaise, Aissa Doumara Ngatansou, qui devient la première lauréate de ce prix qui lui a été remis par le Président de la République. Depuis plus de 20 ans, Aissa Doumara est engagée dans la lutte contre les mariages forcés et précoces ainsi que les violences faites aux femmes dans la région de l’Extrême-Nord. En 1996, elle a cofondé, à Maroua, l’antenne de l’Association de lutte contre les violences faites aux femmes (AVLF), qui vient en aide à plus d’un millier de femmes chaque année.

Doté de 100 000 € (65,5 millions de FCFA), ce prix permettra d’accompagner Aissa Doumara Ngatansou dans son action sur le terrain.

Dernière modification : 24/04/2019

Haut de page