Près d’un tiers de la flore tropicale africaine menacée d’extinction [en]

Près d’un tiers des espèces de plantes vasculaires d’Afrique tropicale pourraient être menacées d’extinction, selon une étude internationale publiée le 20 novembre 2019 et coordonnée par l’Institut de recherche pour le développement, en partenariat notamment avec l’Université de Yaoundé 1 et l’Ecole normale supérieure du Cameroun.

JPEG

Face au changement climatique, la préservation de la biodiversité est un défi majeur. Or, alors que l’état de conservation de la plupart des espèces de vertébrés a été évalué, ce n’est pas le cas des plantes, malgré leur importance cruciale pour les écosystèmes terrestres. C’est particulièrement vrai dans les zones tropicales, où la flore y est très diversifiée et reste mal documentée.

C’est pourquoi une étude internationale, coordonnée par un chercheur de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) en partenariat notamment avec l’Université de Yaoundé 1 et l’Ecole normale supérieure du Cameroun, vient d’être publiée le 20 novembre 2019. Elle révèle que près d’un tiers (31,7 %) des 22 036 espèces de plantes vasculaires étudiées sont « potentiellement menacées d’extinction », et que 33,2 % des espèces sont « potentiellement rares », et pourraient être menacées dans un avenir proche.

Parmi les espèces menacées figurent, entre autres, Polystachya lejolyana, une espèce d’orchidée présente au Cameroun et au Gabon, ainsi que Sericanthe lowryana, une espèce de Rubiaceae du Cameroun. L’Extrême-Nord du Cameroun est particulièrement concerné.

« Ces résultats ont été possibles parce que les partenaires impliqués ont accepté de mettre leurs données en commun », précise Bonaventure Sonké, professeur au Laboratoire de Botanique systématique et d’Ecologie de l’Ecole normale supérieure (Université Yaoundé 1). « C’est un signal fort pour inciter les chercheurs à partager leurs données, en vue d’obtenir des résultats à plus grande échelle ».

 

Lire le communiqué de presse dans son intégralité

Dernière modification : 26/11/2019

Haut de page