Première Journée internationale des professeurs de français - Diccours de S.E.M. l’ambassadeur

Discours de S.E.M. Christophe GUILHOU,

Ambassadeur de France au Cameroun

À l’occasion de l’ouverture de la première Journée internationale des professeurs de français

28 novembre- Palais des congrès de Yaoundé

- Seul le prononcé fait foi -

 

Monsieur l'ambassadeur de France au Cameroun prononçant son discours - JPEG

Madame la Secrétaire d’état du Ministère de l’Éducation de base,
Madame l’Inspecteur général des enseignements au Ministère des Enseignements secondaires,
Monsieur le Directeur de la Francophonie et Secrétaire général du ministère des relations extérieures,
Mesdames et Messieurs les représentants des associations de professeurs de français,
Chers professeurs de français,
Chers participants,

Le Président Emmanuel Macron déclarait dans son discours du 20 mars 2018 à l’Institut de France, « notre première et plus grande responsabilité est de rendre ses lettres de noblesse au métier de professeur et singulièrement au métier de professeur de français ».

Langue sans frontière, imprégnée d’accents régionaux, d’expressions singulières, de musicalité aux sonorités diverses, le français regroupe plus de 300 millions de locuteurs à travers le monde.

Pour en assurer la pérennité et l’enseignement, ce sont plus de 900 000 professeurs d’après l’Organisation Internationale de la Francophonie, qui s’efforcent quotidiennement de transmettre règles d’orthographe et exceptions grammaticales à 125 millions d’élèves sur la planète. Parmi eux près de 50 millions d’individus apprennent notamment le français langue étrangère (FLE).

5ème langue la plus parlée de la planète, 4ème langue d’internet, 3ème langue du monde des affaires, 2ème langue enseignée après l’anglais, le français en tant qu’expression orale et littéraire n’a eu de cesse de construire ponts et passerelles pour les membres de sa communauté.

Ce patrimoine linguistique commun, enrichi, nourri, embelli au fil de notre Histoire n’est que l’aboutissement d’un processus dont vous êtes, professeurs, les garants de sa transmission.

Aussi, aujourd’hui, jeudi 28 Novembre 2019, nous inaugurons ensemble, la 1ère édition de la journée internationale du professeur de français avec le concours de l’Agence Universitaire de la Francophonie, de l’Organisation Internationale de la Francophonie, de la Fondation Alliance Française, de la Fédération Internationale des Professeurs de Français, du Ministère des affaires étrangères français et des associations de professeurs de français au Cameroun affiliées à la FIPF.

Aujourd’hui, nous mettons en lumière les hommes et les femmes, vous chers professeurs de français, qui tissez la toile d’un réseau mondial de locuteurs en pleine croissance.

Pour cette première édition nous avons décidé de mettre l’accent sur l’innovation et la créativité. En effet il apparait primordial qu’aujourd’hui l’enseignement du français évolue au même rythme, que les évolutions technologiques, sociales et éducatives qui accompagnent notre époque. Nous refusons l’idée d’un enseignement figé basé sur un modèle unique que l’on se forcerait à exporter sans distinction de lieu et de public.

Innovation et créativité, voici donc deux rouages indissociables, dont certains professeurs font preuve, lorsqu’ils sont face à des effectifs parfois pléthoriques et multi-niveaux, ou lorsqu’ils manquent de matériel pédagogique.

Pour cette journée il a été possible pour des milliers de personnes de proposer une initiative ou un projet innovant via des comités nationaux.

Ces comités, piliers de cette journée, rassemblent les principales institutions engagées dans le soutien à l’apprentissage du français partout où ce dernier est enseigné.

Au Cameroun, ce comité est constitué de l’Association Camerounaise des Enseignants de Français présidée par Pr. Marie-Madeleine MBONDJI-MOUELLE, de l’Association des Enseignants de Français du Cameroun présidé par Dr. Charles Louis ETOUNDI et de l’Union des Professeurs de Français du Cameroun présidée par Mme Jeanne MBEM, associations nationales toutes trois affiliées à la Fédération Internationale des Professeurs de Français à Paris.

Ainsi nous avons voulu offrir toutes les chances à cette journée d’être un succès et un élan nouveau au développement de la langue française. Pour ceux qui la transmettent comme pour ceux qui l’apprennent. Ainsi nous souhaitons à toutes celles et ceux qui ont participé à sa préparation, d’échanger sur des expériences pratiques, d’offrir des points de vue et des angles d’approche novateurs et enfin, de promouvoir et de renforcer la solidarité que nous souhaitons voir à l’œuvre parmi les locuteurs francophones.

C’est pour cela que je suis persuadé qu’enseigner la langue française, ce n’est pas juste transmettre un mode de communication, c’est également enseigner une histoire plurielle et un accès à des cultures, des savoirs et des arts diversifiés et riches qui forment le visage de notre communauté francophone. Et j’ajouterai que c’est une façon différente de réfléchir et de raisonner.

Aujourd’hui à travers ces quelques mots, je tiens aussi et surtout à remercier tous ces professeurs de français, qui donnent chaque jour aux élèves camerounais le goût d’apprendre notre langue. Et je sais à quel point ils réalisent un travail incroyable. Car oui, enseigner le français c’est aussi changer des destins, forger des vocations et modifier la trajectoire de vie d’individus qui trouveront en chacune des 26 lettres de notre alphabet un formidable outil pour construire leur futur.

Charles Aznavour a dit un jour « défendre la langue française est un devoir pour moi ». S’il est de mon devoir et de ma volonté d’agir également dans ce sens, laissez-moi vous dire que rien de tout cela ne serait possible sans nos professeurs de français. Voilà pourquoi nous faisons votre, cette 1ère journée internationale du professeur de français. Pour qu’au Cameroun soit mis en lumière l’extraordinaire travail que vous réalisez au quotidien.

Madame la Ministre, Monsieur le Directeur de la Francophonie, Madame l’Inspecteur général, Mesdames et Messieurs les représentants d’association, chers professeurs de français, je vous souhaite une excellente journée du professeur de français et souhaite que vos travaux de ce jour fassent date dans cette première édition internationale.

Je vous remercie.

Dernière modification : 28/11/2019

Haut de page