Portrait des élèves admis à Polytechnique : Nelson KENGNE

JPEG

Pouvez-vous vous présenter ?

Je me nomme Nelson Kengne. Agé de 20 ans, je suis de nationalité Camerounaise, plus précisément originaire des Bamboutos, dans la région de l’Ouest. J’ai intégré l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé (ENSPY) par voie de concours en 2017 après mon baccalauréat. J’ai décidé de présenter le concours d’admission à l’Ecole Polytechnique de Paris en 3ème année, et c’est avec beaucoup de travail et d’optimisme que j’ai réussi à intégrer l’X.

Pourquoi avoir choisi d’étudier en France ?

J’ai choisi la France pour plusieurs raisons. Tout d’abord, je suis francophone, ce qui rendra l’assimilation des connaissances plus faciles. De plus, je perçois la France comme un pays qui reconnait les talents de chaque individu à sa juste valeur, et l’encourage à avoir sa propre vision. Le coût des frais de scolarité beaucoup moins élevés que dans d’autres pays est également un avantage non négligeable. Enfin, la France est un pays très riche culturellement, doté de nombreux sites touristiques !

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaiterait faire la même chose que vous ?

Je conseillerais à toute personne désirant présenter le concours de L’X d’être bien organisé et de toujours garder en éveil son esprit d’analyse et de critique. Il lui faut développer un esprit de solidarité en travaillant en groupe mais aussi apprendre à travailler seul. Ceci semble un peu contradictoire, mais ce n’est pas le cas ! En travaillant en groupe, vous apprenez de nouvelles méthodes alors qu’en travaillant seul, vous apprenez à mieux vous comprendre (vos difficultés, vos lacunes, vos atouts…). Enfin, je conseillerais de garder un esprit optimiste tout en étant prêt à accepter toute éventualité. C’est un concours comme les autres, vous pouvez réussir ou échouer, mais le plus important sera d’avoir essayé, de connaitre ses erreurs commises en cas d’échec, et de s’améliorer dans l’avenir !

Quel est votre projet professionnel sur le long terme ?

J’ai pour ambition de devenir ingénieur mécanicien en conception aéronautique et aérospatialle, afin de travailler pour une entreprise d’assemblage des pièces d’engins aérospatiaux. J’aimerais par la suite m’associer à certains partenaires afin de créer ma propre entreprise dans ce domaine.

Dernière modification : 08/04/2021

Haut de page