Portrait des élèves admis à Polytechnique : FRANCK ARMEL SIGNE TALLA

JPEG

Pouvez-vous vous présenter ?

Je me nomme Franck Armel SIGNE TALLA. Je suis âgé de 19 ans. Depuis mon plus jeune âge j’ai toujours été passionné par les innovations technologiques et par leurs impacts dans notre vie courante.

De cette passion est né mon intérêt pour le métier d’ingénieur, raison pour laquelle après l’obtention de mon baccalauréat en 2017, j’ai intégré l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé. J’ai ensuite décidé de concourir à l’Ecole Polytechnique de Paris en 3ème année. C’est avec honneur et beaucoup de fierté qu’aujourd’hui je peux dire que je fais partie de la promotion 2021, qui plus est boursier de l’Ecole Polytechnique de Paris.

Pourquoi avoir choisi d’étudier en France ?

La France, grande puissance économique mondiale, est très impliquée dans la recherche et l’innovation. C’est un pays très avancé dans des domaines comme l’intelligence artificielle, domaine dans lequel je prévois de continuer mes études. Ceci est en parti dû aux nombreux ingénieurs, chercheurs et docteurs que forme son excellent système éducatif de renommée internationale. Poursuivre mes études en France est donc une opportunité de pouvoir bénéficier d’un système éducatif de qualité ayant fait ses preuves.

De plus sa place de première destination touristique mondiale en 2018, est la preuve qu’elle offre un cadre de vie exceptionnel, agréable et convivial pour les étrangers. A tout ceci s’ajoute un dernier facteur, mais pas des moindres, l’aspect linguistique. Étant de formation francophone, la France m’offre un sérieux avantage linguistique.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite faire la même chose que vous ?

A toute personne, désirant comme moi, intégrer l’Ecole Polytechnique je conseille principalement de bien se préparer. Contrairement à nous qui nous préparions par nos propres moyens, les candidats venant d’autres pays disposent de structures prévues pour une préparation de qualité pour les concours d’entrées dans les grandes écoles françaises. Afin de rattraper tant bien que mal ce désavantage, travaillez méthodiquement et avec acharnement en recherchant sans cesse cette satisfaction enrichissante que procure le dépassement de soi.

Prenez du plaisir lors de votre préparation bien qu’elle soit longue et pénible, car le plaisir et le vouloir diminuent la peine du travail. Et surtout n’oubliez pas ces éléments indispensables que sont votre confiance et votre estime de vous concernant la lourde tâche qui vous incombe.

Comme l’a si bien dit Martin Luther King « Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être, croyez en vous et ils se réaliseront sûrement ».

Quel est votre projet professionnel sur le long terme ?

Je prévois de faire carrière dans le domaine de l’intelligence artificielle. Visant à mimer le fonctionnement du cerveau humain, l’intelligence artificielle est déjà plus que présente, voir incontournable au sein de la société moderne actuelle et peut s’appliquer à toute tache de notre quotidien. Une formation de qualité et une grande expérience dans ce domaine me permettront donc de résoudre certains maux auxquels fait face notre pays tels que l’accès facile et pour tous à l’éducation, l’accès aux soins médicaux…

C’est pourquoi après mes études à l’X, je prévois de suivre une spécialisation dans une école partenaire afin d’être aussi compétitif que possible. Je construirai ensuite ma carrière en fonction des différentes opportunités qui s’offriront à moi, en me forgeant une expérience aussi solide que possible. Ceci afin d’atteindre mon objectif : faire de moi un ingénieur compétent au service de son pays.

Dernière modification : 08/04/2021

Haut de page