Pavillon France - Salon Promote - Clôture de la Conférence "Recherche et Innovation"


Allocution de Madame l’Ambassadrice de France
Clôture de la Conférence « Recherche et Innovation »
Pavillon France – Salon Promote
mardi 9 décembre 2014 à 9h45

 

Madame le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation,
Mesdames et Messieurs,

C’est avec un grand plaisir que je m’exprime en ouverture de la Conférence sur les liens entre recherche et innovation, conférence qui illustre l’une de nos priorités : soutenir nos échanges économiques, les investissements croisés entre nos deux pays, la création d’entreprises et d’emplois, pour conforter, au Cameroun et en France, la croissance et le développement.

Une des clés du développement est l’innovation et une des clés de l’innovation est la recherche scientifique. Il importe de renforcer les liens entre action scientifique et action économique, et les liens entre la science et l’entreprise. Acteurs politiques, diplomates, opérateurs économiques, chercheurs et universitaires, il nous faut ensemble trouver les voies qui permettent de convertir les résultats de la recherche en richesse, en valeur ajoutée et en emplois.

JPEG

C’est dans cet objectif que plusieurs organismes de recherche français, parmi lesquels, l’Institut Pasteur, le CIRAD et l’IRD se sont rassemblées pour créer, en France, le Consortium CVT Valorisation Sud, structure dédiée à l’innovation, à la valorisation économique et au transfert de technologie.

Au Cameroun, les deux grandes institutions scientifiques françaises que sont le CIRAD et l’IRD conduisent des activités scientifiques en lien étroit avec le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation et en partenariat avec les organismes de recherche et les universités de nos deux pays.

L’Institut Pasteur, autre vénérable institution française, fonctionne en réseau avec le Centre Pasteur du Cameroun, organisme camerounais.

Le salon Promote, espace privilégié de rencontre entre industriels, fournit une excellente occasion de mettre en évidence l’effort fourni au Cameroun par ces organismes de recherche français pour promouvoir l’innovation et s’ouvrir au monde des entreprises.

JPEG

Je tiens à saluer trois actions emblématiques qui seront présentées ce matin et qui témoignent de la vitalité de la coopération franco-camerounaise :

1. Le portail sur le système national de la recherche et des innovations au Cameroun, que le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation vient de mettre au point, avec l’appui méthodologique de l’IRD et de l’Université de Yaoundé 1, et qui vise à fournir aux entreprises les informations leur permettant de nouer des contacts avec les laboratoires de recherche.

2. Le programme d’appui à la recherche, mis en œuvre par le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, dans le cadre du contrat de désendettement et de développement (C2D). Ce programme intègre notamment la mise en place d’un Fonds de Recherche sur Base Compétitive, qui vise à financer des programmes de recherche-développement associant un institut ou un laboratoire de recherche camerounais et une entreprise camerounaise. C’est une première qui doit permettre de rapprocher ces deux mondes qui trop souvent se méconnaissent.

3. Le forum Africa Techno, qui se déroulera jeudi et vendredi, organisé par le consortium CVT Valorisation Sud, le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation et l’Agence Française de Développement. C’est un bon exemple d’action d’ampleur pour susciter les échanges entre scientifiques et opérateurs économiques à la recherche de technologies innovantes.

Ces trois actions symboliques mettent en lumière la capacité des services publics, camerounais et français, à bâtir ensemble des passerelles qui facilitent le transfert de technologie. Je remercie vivement celles et ceux qui ont contribué à la conception et à la mise en œuvre de ces actions et j’émets le vœu, Madame le Ministre, que notre coopération dans le domaine scientifique intègre désormais plus fortement cette dimension de l’innovation, cruciale pour le développement.

Je vous remercie de votre écoute.

Dernière modification : 11/12/2014

Haut de page