Nations unies - 28e session du conseil des droits de l’Homme (Genève, 2-27 mars 2015)

Déclaration du porte parole du MAEDI

La France salue les résultats de la 28ème session du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies. Le Conseil a notamment adopté de nouvelle résolutions qui dénoncent la situation des droits de l’Homme en Syrie, en Iran et en Corée du Nord et qui renouvellent les procédures de suivi des Nations unies. Il a également examiné le rapport d’enquête sur l’Irak, qui fait état de graves violations, en particulier à l’encontre des personnes appartenant à des minorités religieuses.

Le Conseil a par ailleurs réaffirmé son attachement à la liberté de religion ou de conviction et appelé les responsables politiques et religieux à condamner tous les actes de violence et d’intolérance commis au nom de la religion. Le Conseil des droits de l’Homme a créé de nouveaux mécanismes de suivi portant sur la droit à la vie privée et sur les personnes atteintes d’albinisme qui sont victimes de graves persécutions dans certains pays.

Enfin, cette 28e session a été l’occasion de sensibiliser la communauté internationale, dans la perspective de la COP21, à la question de l’impact des changements climatiques sur les droits de l’Homme, avec le renforcement du mandat du Rapporteur spécial des Nations unies en charge de cette question et la préparation d’une contribution pour la conférence Paris climat 2015.

Dernière modification : 06/04/2015

Haut de page