Mme Jocelyne Caballero au sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement sur la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée

Mme Jocelyne Caballero, Ambassadrice chargée de la coordination de la lutte internationale contre la piraterie maritime au sein de la Direction des Affaires stratégiques, de sécurité et de désarmement du Ministère des Affaires étrangères, s’est rendue au Cameroun pour assister au sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernement sur la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée en tant qu’experte.

Ce sommet de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (Cééac), de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et de la Commission du golfe de Guinée s’est ouvert à Yaoundé le 24 juin dernier pour s’achever le 25 juin et a rassemblé 12 chefs d’Etat africain.

Mme Jocelyne Caballero a rencontré des journalistes camerounais à l’occasion d’un point de presse à la résidence de France. Elle a pu leur livrer ses impressions sur le déroulement du sommet et sur les décisions qui en ont émanées. Elle a souligné à plusieurs reprises l’importance du sujet au cœur du sommet car la piraterie en mer constitue une « menace sérieuse pour le développement et la stabilité de la région ». C’est pourquoi elle ajoute qu’il est nécessaire que les Etats de la région prennent « les choses en main » et organisent une action continue, l’espace maritime ne connaissant pas de frontières.

Au regard des résolutions prises à l’issue du sommet notamment la création d’un organe régional chargé de lutter contre la piraterie maritime dans le golfe de Guinée qui se trouvera au Cameroun, la définition d’un mécanisme de financement de la lutte contre la piraterie et les premiers jalons d’un accord multilatéral contraignant, l’enjeu pour Jocelyne Caballero est désormais le suivi et la mise en œuvre des décisions prises.

Dernière modification : 11/03/2015

Haut de page