Lutte contre les maladies vectorielles : la France cofinance une conférence internationale à Yaoundé

Du 23 au 25 septembre 2019 s’est tenue à Yaoundé la 6e conférence internationale sur les maladies vectorielles de l’association Pamca, de lutte contre les moustiques. Cette conférence est cofinancée par la France. Deux chercheurs de l’Institut de recherche pour le développement sont intervenus.

Yaoundé a accueilli, du 23 au 25 septembre 2019, la 6e conférence internationale sur les maladies à infection vectorielle de l’association panafricaine de lutte contre les moustiques, Pamca. Cofinancée par l’Ambassade de France en Centrafrique, cette conférence a rassemblé des centaines d’experts autour du thème : « renforcer les systèmes de contrôle pour l’élimination des maladies à infection vectorielle en Afrique ». Le paludisme, mais aussi la dengue, la fièvre jaune ou encore la filariose, sont concernées. Elles sont transmises par des vecteurs tels que les moustiques, les tiques et les mouches.

À cette occasion, deux chercheurs de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) ont été récompensés par Pamca pour leurs travaux dans la lutte contre ces maladies : Dr Pierre Carnevale et Dr Didier Fontenille. Quatre scientifiques camerounais se sont vu remettre un prix à leurs côtés :
Pr Rose Leke, Pr Wilfred Mbacham, Pr Rémy Mimpfoundi, de l’Université de Yaoundé I, et Pr Charles Wondji du Centre pour la recherche sur les maladies infectieuses (CRID).

Cet événement intervient deux semaines avant la 6e conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, qui se tiendra à Lyon, le 10 octobre 2019.

Dernière modification : 14/11/2019

Haut de page