Lutte contre la peine de mort : une Camerounaise remporte le concours international de plaidoiries (10/10/15)

Le concours international des plaidoiries francophones contre la peine de mort a été remporté par deux jeunes avocates camerounaise et tunisienne. Exerçant à Douala, Me Michèle Sonia Martine Ndoki a fièrement représenté le barreau du Cameroun : sa plaidoirie contre la peine capitale a fortement impressionné le jury. L’ancien avocat et Garde des Sceaux, M. Robert Badinter, et le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères M. Matthias Fekl, lui ont remis le prix à l’occasion d’une cérémonie organisée à Paris.

JPEG

En partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie, l’association Ensemble contre la peine de mort, le conseil national des barreaux et la conférence internationale des barreaux de tradition juridique commune, ce concours vient récompenser l’engagement de jeunes avocats francophones mobilisés contre la peine capitale.

JPEG

A l’occasion le 10 octobre de la journée mondiale contre la peine de mort, la France réaffirme son engagement déterminé en faveur de l’abolition universelle de ce châtiment cruel et inhumain. Nous saluons les efforts constants des défenseurs des droits, des avocats, des organisations non gouvernementales et des personnalités engagées en faveur de l’abolition universelle de la peine de mort.

 

Voir aussi : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/droits-de-l-homme/actualites-et-evenements-sur-le-theme-des-droits-de-l-homme/actualites-2015-sur-le-theme-des-droits-de-l-homme/article/les-avocats-et-l-abolition-les-laureats-du-concours-de-plaidoirie-francophone

Dernière modification : 28/10/2015

Haut de page