Lutte contre la cécité des rivières : lancement de la stratégie « Test and Treat »

Officiellement lancée par le ministre de la Santé le 24 octobre, la campagne de lutte contre l’onchocercose via la stratégie « Test and Treat » s’est mise en place à Soa. Le programme bénéficie du support technique et scientifique de l’Institut de Recherche et de Développement (IRD).

JPEGLe ministre de la Santé publique camerounais, André Mama Fouda, a procédé au lancement officiel de la campagne de lutte contre l’onchocercose (cécité des rivières) à travers la stratégie « Test and Treat », dans le district de santé de Soa (région du centre). La cérémonie a eu lieu le 24 octobre sur la place de Fête de la mairie de Soa, en présence des autorités administratives, traditionnelles et religieuses.

Tester et administrer le traitement par Mectizan® sur le champ et sans risque

L’objectif du projet de recherche est de développer un outil permettant de mesurer chez chaque individu, le niveau d’infection par Loa loa afin de s’assurer que le traitement est sans risque : si l’infection n’est pas trouvée ou si elle existe à un niveau en dessous duquel il n’existe pas de risque d’effets secondaires graves (ce qui est le cas de plus de 95% de la population), le traitement par Mectizan® peut être donné.

En revanche, si la personne présente un niveau d’infection trop élevé, alors elle ne reçoit pas le Mectizan® et un protocole de traitement alternatif peut lui être proposé à titre individuel (la mise en place d’un tel traitement, qui s’étale sur quatre semaines, ne peut être envisagée pour toute la population). Ainsi, cette stratégie alliant un test préalable au traitement est dénommée « Test and Treat » (tester et traiter).

JPEGL’équipe du projet a mis au point un appareil permettant de mesurer précisément et rapidement (en moins de 3 minutes) le niveau d’infection par Loa loa à partir d’une goutte de sang prélevée au bout du doigt. Cet appareil, le LoaScope, est composé d’un petit dispositif optique grossissant relié à un smartphone qui prend des vidéos de l’échantillon de sang. Il est donc parfaitement portable et adapté aux conditions d’utilisation de terrain.

En 2015, puis en 2017, la stratégie Test and Treat a permis d’administrer plus de 35 000 traitements dans l’aire de santé d’Okola sans qu’aucun cas d’effet secondaire grave ne soit à déplorer. Ce premier volet avait permis de démontrer la faisabilité et l’efficacité d’une telle stratégie dans le cadre de traitements à large échelle. La nouvelle campagne lancée à Soa vise à impliquer le plus possible les personnels de santé locaux et les résidents des villages dans le processus. L’excellente adhésion rencontrée au début de cette nouvelle campagne démontre la confiance retrouvée des habitants envers le traitement par Mectizan®.

Partenariat multiforme

Ce projet, réalisé en concertation étroite avec le ministère de la Santé publique camerounais, est né d’une collaboration très fructueuse entre l’Unité Mixte Internationale 233 TransVIHMI /IRD- (Recherches translationnelles appliquées au VIH et aux maladies infectieuses), porteuse du projet, le CRFiLMT (Centre de Recherche sur les Filarioses et autres Maladies Tropicales, situé quartier Fouda à Yaoundé), et des équipes américaines du NIH (National Institutes of Health), de la Michigan State University et de l’Université de Berkeley en Californie. Outre les aspects scientifiques, l’Institut de Recherche et de Développement (IRD) a apporté un support technique crucial pour les phases du projet se déroulant sur le terrain (district de santé d’Okola).

Dernière modification : 03/11/2017

Haut de page