Le Challenge des 1000 entrepreneurs à l’heure de la Covid-19

Malgré la pandémie de Covid-19 cette année, les lauréats du Challenge des 1000 entrepreneurs bénéficieront d’un programme d’accompagnement se déclinant en quatre volets : la formation, les mises en relation, la visibilité et les financements.

JPEG - 58.2 ko
L’équipe de Njidjou, entreprise lauréate du Challenge des 1000 entrepreneurs

Le Challenge des 1000 entrepreneurs fait partie du Sommet Afrique France 2020. Il a été créé pour permettre à des startups africaines de participer directement au Sommet qui devait se tenir en juin à Bordeaux sous le thème de « Villes et territoires durables ».

Cette année, 3500 candidatures ont été recensées dans les 54 pays du continent africain, pour 1000 entreprises retenues. Témoignant du dynamisme de l’entreprenariat sur le territoire camerounais, le Cameroun est le 3ème pays le plus représenté du continent avec 60 lauréats, derrière le Nigéria et l’Afrique du Sud. Les 60 lauréats camerounais ont présenté des projets innovants dans des domaines aussi variés que l’agriculture, la santé, le traitement des déchets, l’éducation, le sport et la connectivité.

Si la pandémie de Covid-19 a rendu une participation physique au Sommet impossible, le Secrétariat général propose aux lauréats de bénéficier d’un programme d’accompagnement qui se décline en 4 volets : la formation, les financements, les mises en relation et la visibilité.

Des formations pilotées depuis la France et au niveau local

Les lauréats sont automatiquement inscrits au Digital Africa Campus qui lance dès juillet une « Resilient Summer School » composée d’un cycle de Masterclass dont les sept premières sessions se dérouleront en juillet et août, axé sur la résilience entrepreneuriale en Afrique en temps de crise, et de rencontres hebdomadaires en ligne avec des entrepreneurs aguerris.
Par ailleurs, des formations seront proposées sur place en collaboration avec le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’ambassade de France. Des bourses et des cours de langues sont envisagés.

Mises en relations et programme de mentorat
Une des composantes les plus importantes du Challenge des 1000 est pour les lauréats la possibilité de se constituer un réseau dans leurs secteurs d’activité et avec d’autres entrepreneurs locaux et internationaux.
Afin de répondre à cette demande, un programme de mentorat sera mis en place : les entrepreneurs pourront bénéficier de l’accompagnement de mentors qui les soutiendront pendant 6 mois minimum avec des sessions de coaching ad hoc.
Il est également prévu d’organiser des évènements ponctuels ou réguliers de rencontres avec des sociétés françaises et africaines, des institutions, des financeurs et des décideurs. Par ailleurs, il sera possible d’organiser avec les incubateurs locaux ou d’autres structures des programmes pour soutenir les lauréats. Enfin, un groupe WhatsApp regroupant les 60 lauréats camerounais sera créé.

Une visibilité pour les projets

Au-delà de la mise en relation directe avec des mentors et d’autres partenaires potentiels, des actions de communication permettront aux lauréats d’acquérir une plus grande visibilité auprès d’acteurs intéressants dans leurs secteurs d’activité et auprès du grand public.
A partir de cet été, des portraits de présentation des lauréats et de leurs projets seront publiés sur nos réseaux sociaux. Par ailleurs, des rencontres avec la presse généraliste et spécialisée camerounaise seront mises sur pied.

Des dispositifs d’accompagnement en matière de financements

Enfin concernant les financements, divers dispositifs d’accompagnement et des mises en relation avec des institutions pourront être établies en fonction de la nature et de la maturité du projet.

Dernière modification : 06/08/2020

Haut de page