La lutte contre les médicaments falsifiés, priorité de santé publique

JPEG

La lutte contre les faux médicaments était le thème d’une conférence des ministres de la santé des six pays de la CEMAC, organisée à Douala à l’initiative de l’OCEAC les 21-23 juin 2016.

JPEG

La France, qui apporte une assistance technique au programme d’harmonisation des politiques pharmaceutiques de l’OCEAC, était conviée à l’ouverture de la session ministérielle de cette conférence. Par la voix de son ambassadrice au Cameroun, Christine Robichon, elle a encouragé les efforts internationaux de coordination de la lutte contre le fléau des faux médicaments, distribués à travers le monde par des criminels qui ignorent les frontières et sont responsables de pertes de vies humaines.

JPEG

A l’issue de leurs travaux, les ministres de la santé de la CEMAC ont adopté une déclaration politique dite "Déclaration de Douala" [lien], visant à mettre fin à ce trafic en Afrique centrale ainsi qu’un plan d’action opérationnel impliquant tous les acteurs concernés (douanes, santé, police, justice, commerce, société civile, secteur privé) pour la période 2016-2020.

JPEG

Lire le discours prononcé à cette occasion par madame l’ambassadrice de France au Cameroun

Dernière modification : 15/07/2016

Haut de page