Renforcement des capacités des communes de l’Extrême-Nord

A l’initiative du service de coopération et d’action culturelle, et avec l’appui du ministère de la Décentralisation et du Développement Local, l’ensemble des maires de l’Extrême-Nord et leurs agents communaux se sont réunis à Maroua du 22 au 26 mai pour participer à un atelier de renforcement de capacités.

JPEGCette rencontre fait suite à l’atelier sur la résilience des collectivités locales de l’Extrême-Nord qui s’était tenu à Yaoundé le 26 et 27 janvier 2017. Organisée à Maroua avec le soutien financier du Centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, de la délégation de l’Union européenne et du ministère de la Décentralisation et du Développement Local (MINDDEVEL), cette rencontre était destinée à assurer une meilleure information des édiles municipaux et à accroitre la capacité de leurs agents en charge du développement à tirer profit des programmes engagés par les partenaires au développement.

Un atelier pour renforcer les capacités des communes de l’Extrême-Nord

Mis en œuvre par le Programme national de formation aux métiers de la ville, cet atelier visait principalement à :

- Former les édiles municipaux et les personnes ressources au montage des projets au profit des communes et de leurs populations ;

- Outiller les auditeurs sur les conditions (principaux dispositifs, modalités et canevas) d’accès aux financements des bailleurs nationaux (FEICOM, PNDP) ;

- Partager les expériences de projets montés par les communes de l’Extrême-Nord ;

- Construire un réseau avec des relais institutionnels locaux, nationaux et internationaux.

L’atelier était organisé en deux sessions de deux et trois jours. La première partie a ainsi représenté un espace d’échanges et de partage d’expérience entre les maires, les partenaires au développement et les autorités nationales. Du 24 au 26 mai, les cadres communaux de développement ont pu bénéficier d’une formation intensive au cycle entier de la gestion de projet, dispensée par cinq formateurs experts.

Une forte mobilisation nationale et internationale

La présence des ambassadeurs de France et de l’Union européenne, du ministre de l’Habitat et du Développement urbain et du Ministre de la Décentralisation et du Développement local témoigne de l’engagement fort de la communauté internationale et des autorités camerounaises à soutenir les collectivités locales de l’Extrême-Nord.

JPEGSoulignant l’importance des communes dans le développement de la région, l’ambassadeur Gilles Thibault a rappelé que la France œuvre de longue date, à travers notamment le Contrat développement désendettement (C2D) mis en œuvre par l’Agence française de développement (AFD), au redressement de cette région touchée par une double crise climatique et sécuritaire. Les ambassadeurs Thibault et Schadek se sont par ailleurs félicités de l’excellente coordination des actions de la France et de l’Union européenne en faveur des populations de l’Extrême-Nord.

Dans son allocution, le ministre de la Décentralisation et du Développement local a rappelé l’engagement de l’État camerounais pour la mise en œuvre de la décentralisation considérée comme un outil fondamental pour le développement du pays. La cérémonie d’ouverture achevée, les échanges, nourris et constructifs, se sont poursuivis durant cinq jours.

La clôture de l’atelier s’est déroulée le 26 mai en présence des cadres communaux, des formateurs, du directeur de la Direction des collectivités territoriales et de l’attaché de coopération de l’ambassade de France.

Dernière modification : 01/06/2018

Haut de page