L’Ambassadeur visite des projets de développement dans le Nord

En déplacement dans le Nord les 22 et 23 mai 2019, l’Ambassadeur de France au Cameroun a visité trois projets financés par l’Agence française de développement.

Inauguration du forage d'eau potable construit dans l'enceinte du collège de Sanguéré Ngal
Forage d'eau solaire contruit à Oura Tchaïdo sur fonds C2D
Inauguration de l'école publique d'application de Lainde
Projet de reboisement à Ouro Tchaïdo

Fin mai, l’Ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibault, s’est rendu dans le Nord, accompagné du Directeur de l’Agence française de développement (AFD), Benoît Lebeurre. Ils y ont visité deux forages d’eau et inauguré, dans une école primaire de Garoua, des infrastructures scolaires. Ces trois projets ont été menés par l’AFD, en coopération avec le gouvernement camerounais, dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D).

L’accès à l’eau : un objectif de développement durable

L’accès à l’eau pour tous constitue le sixième des objectifs de développement durable adoptés en 2015 pour l’horizon 2030. Afin de contribuer à cet objectif, l’AFD accompagne le gouvernement camerounais dans la construction de forages d’eau.

Ainsi, dans le Nord, à Garoua, un forage d’eau potable, construit dans l’enceinte du collège de Sanguéré Ngal, a été inauguré en septembre 2018. À Ouro Tchaïdo, dans la commune de Lagdo, un autre forage a été ouvert en 2018, équipé d’une pompe à énergie solaire. L’installation de forages permet de réduire le taux d’infection dû aux maladies hydriques ainsi que de limiter le travail de recherche d’eau pour les riverains, notamment les élèves. Cela contribue donc à la réduction de l’absentéisme. À Ouro Tchaïdo, la construction du forage s’est accompagnée d’activités de reboisement et de conservation des ressources forestières des berges occidentales du lac de Lagdo.

Ces deux projets font partie du Programme national de développement participatif (PNDP), mis en œuvre par le gouvernement camerounais. Il est financé par le C2D avec la France, ainsi que par le Fonds fiduciaire d’urgence, mis en place par l’Union européenne et dont l’AFD assure la gestion déléguée.

L’éducation : une priorité de la coopération France-Cameroun

La France place l’éducation parmi ses axes d’aide au développement prioritaires. C’est pourquoi le C2D dispose d’un programme spécifique, dédié à ce secteur. Il vise à améliorer la gestion et la gouvernance du système éducatif, ainsi que l’offre et la qualité de l’éducation. Dans ce cadre, de nombreux équipements et infrastructures ont été installés dans les zones d’éducation prioritaires du pays. Ainsi, plus de 2 000 salles de classes ont par exemple été construites ou réhabilitées et près de 340 blocs de latrines ont été mis en place. C’est pour inaugurer ces travaux qu’une cérémonie était organisée, jeudi 23 mai 2019, à l’école publique d’application de Lainde, en présence de l’Ambassadeur de France au Cameroun, mais également du Ministre de l’Éducation de base.

Dernière modification : 27/06/2019

Haut de page