L’AFD octroie un prêt de 30,17 milliards de FCFA à ADC

JPEG

Yaoundé, le 19 février 2016

 


L’Agence française de développement octroie un prêt de 30,17 milliards de FCFA à ADC pour la réhabilitation des chaussées aéronautiques et la modernisation de l’aérogare passagers de l’aéroport de Douala

 

Le 19 février 2016, M. Pokossy Doumbe, Président du Conseil d’Administration des Aéroports du Cameroun (ADC) et M. Owona Assoumou, Directeur Général d’ADC, ont procèdé à la signature de la Convention de financement d’un prêt non souverain avec M. Hervé Conan, Directeur de l’Agence de l’AFD au Cameroun, en présence du Ministre des Transports, du Ministre des Finances et du Premier Conseiller de l’Ambassade de France au Cameroun.

D’un montant de 30,2 Milliards FCFA, ce concours en prêt non-souverain, c’est-à-dire sans la garantie de l’Etat, octroyé aux Aéroports du Cameroun, est destiné à la réalisation d’un important programme d’investissement et de rénovation de l’aéroport international de Douala qui porte sur la réfection des chaussées aéronautiques (piste d’atterrissage, bretelles et parkings) et la rénovation du terminal passagers.

Ce programme vise, outre la mise en conformité par rapport aux exigences en matière de sécurité et sûreté de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), une meilleure qualité de service pour les usagers de l’aéroport, ainsi qu’un renforcement de l’attractivité de l’aéroport de Douala comme hub régional et porte d’entrée dans la capitale économique du Cameroun.

La première phase du programme d’investissement concerne la réfection des chaussées aéronautiques (piste d’atterrissage, bretelles et parkings) qui se fera au cours de cette année 2016.

La seconde phase des travaux concerne la rénovation d’une partie de l’aérogare passagers et porte sur la reconfiguration des satellites d’embarquement et de débarquement pour améliorer les conditions de sécurité et le confort des passagers (création de nouveaux salons, espace duty free, etc.). Le démarrage effectif des travaux est prévu en début d’année 2017 pour que le nouvel ensemble soit prêt avant fin 2018 afin de permettre en particulier au Cameroun d’accueillir dans de bonnes conditions l’ensemble des délégations à la Coupe d’Afrique des Nations 2019.

Cette signature s’inscrit dans la politique volontariste menée par le Ministère des Finances et l’Agence française de développement depuis plus d’un an pour favoriser l’accès à des financements non souverains sans garantie de l’Etat aux sociétés publiques, en soutien de leurs projets d’investissements. Cette démarche exigeante mais vertueuse renforce la capacité et la gouvernance des entreprises publiques tout en limitant la dette de l’Etat. Cette démarche a pu aboutir grâce à l’engagement de l’Etat et en particulier des ministères de tutelle (Ministère des Transports et Ministère des Finances) pour améliorer l’environnement juridique et financier d’ADC et créer ainsi les conditions favorables pour un prêt de cette ampleur./.

Dernière modification : 24/03/2016

Haut de page