Journées scientifiques de l’Institut de recherche pour le développement

Les 5 et 6 juin 2019, l’Institut de recherche pour le développement organisait deux journées scientifiques à Douala sur les thèmes de la ville durable et de la coopération universitaire scientifique. Retour sur les conclusions de ces ateliers.

JPEG

Dans le cadre des 70 ans de coopération scientifique entre l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et le Cameroun, deux ateliers ont été organisés à Douala les 5 et 6 juin 2019. Le premier était une réflexion multi-acteurs sur l’adaptation au changement climatique et le projet « Douala Ville durable ». Le second portait quant à lui sur la coopération universitaire scientifique.

Adaptation au changement climatique

Mercredi 5 juin, l’IRD organisait, en collaboration avec la Communauté Urbaine de Douala (CUD), un atelier scientifique. Réunissant des acteurs de la recherche et du développement, il visait à échanger sur l’adaptation aux changements climatiques et la gestion des risques de catastrophes. La ville de Douala, et les cas d’inondations étaient pris en exemple. Cet atelier était également l’occasion de présenter le projet « Douala Ville durable », financé par l’Agence française de développement et le Fonds français pour l’environnement mondial. Répartis en quatre groupes de travail, les participants ont, dans un second temps, réfléchi à un schéma global d’action pour le bon fonctionnement de l’Observatoire environnemental du bassin versant du Tongo Bassa, une plateforme mise en place dans le cadre du projet « Douala Ville durable ». L’atelier s’est terminé par une visite guidée de quelques stations.

Étaient représentés, entre autres, le Ministère de l’Habitat et du développement urbain, les Universités de Douala, Yaoundé et Dschang, le Centre de recherches hydrologiques, la Direction de la météorologie nationale ou encore le Centre d’application et de prévision météorologique d’Afrique centrale, ainsi que les étudiants en master et en doctorat bénéficiaires d’une bourse du projet « Douala Ville durable ».

Coopération universitaire scientifique

Le lendemain était organisée une journée d’échanges sur la coopération universitaire scientifique, notamment les activités de formation à la recherche. Elle a réuni l’IRD, l’équipe du projet « Douala Ville durable », l’École doctorale des sciences fondamentales et appliquées, des unités de formation doctorale et de laboratoires associés ainsi que l’IUT de Douala dans les locaux de ce dernier.

Des formations telles que le master régional « Ressources en eau et risques environnementaux dans les métropoles africaines », l’école de terrain « École de terrain en écologie tropicale » et le Collège doctoral avec l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) étaient donnés en exemple.

Par ailleurs, le représentant de l’IRD a appelé à la mise en place d’une plateforme structurée d’acteurs : institutions locales, universités françaises et autres acteurs internationaux, pour un partenariat équitable et co-construit. L’IRD entend faciliter cette structuration pour le montage de projets, la recherche de financement et la réponse à des appels d’offre. Le directeur de l’IUT, quant à lui, a proposé l’élaboration de conventions spécifiques entre l’IRD et les différentes écoles doctorales de l’Université de Douala. D’après lui, il s’agit pour les universités camerounaises de se positionner sur les projets en gestion des risques et catastrophes, ainsi que sur les questions de villes durables, mais également d’étendre les collaborations avec le Gabon.
Cette journée s’est achevée par la visite de la station météo de l’IUT installée dans le cadre du projet « Douala Ville durable ».

Dernière modification : 16/07/2019

Haut de page