Epidémiologie de la Résistance aux traitements des trypanosomiases animales africaines

La Jeune Equipe Associée à I’Institut de Recherche pour le Développement (JEAI) intitulée « Épidémiologie de la Résistance aux Trypanocides » (EpiReTryp) s’est réunie à la représentation de l’IRD de Yaoundé le vendredi 21 avril 2017.

Cette JEAI regroupe deux enseignant-chercheurs de l’Université de Dschang (Dr Gustave Simo et Professeur Christopher Tume), un chercheur de la Mission Spéciale d’Éradication des Glossines de Ngaoundéré (Dr Oumarou Farikou) et un chercheur du Centre de recherche sur les filarioses et autres maladies parasitaires de Yaoundé (Dr Guy Roger Njitchouang). Elle est accompagnée par le Dr Sophie Ravel de l’Unité Mixte de Recherche « Interactions hôte-vecteur-parasite-environnement dans les maladies tropicales négligées dues aux trypanosomatidés » (INTERTRYP) de Montpellier.

Pour une meilleure connaissance de l’épidémiologie des trypanosomiases animales africaines

L’objectif principal de cette JEAI est d’améliorer nos connaissances sur l’épidémiologie des trypanosomiases animales africaines en utilisant des approches moléculaires, génomiques et transcriptomiques pour faire une cartographie de la résistance aux trypanocides et comprendre les bases génétiques et épigénétiques du développement de la résistance vis-à-vis des trypanocides utilisés pour le traitement des animaux infestés de trypanosomes.

Au cours de cette première rencontre des membres de la JEAI, des présentations et des discussions ont porté sur les différentes composantes de l’initiative. Le projet de la JEAI a été revisité et des articulations ainsi que des mises au point ont été faites sur l’ensemble des activités de recherche et de formation qui sont planifiés dans le projet de la JEAI. Le chronogramme des activités de recherche et surtout des missions de terrains a été discuté pour homogénéiser l’ensemble des protocoles qui seront utilisés pour la collecte des échantillons.

Nécessité d’une approche partenariale

Conscient de l’insuffisance des fonds alloués pour l’ensemble des activités prévues dans le projet de la JEAI, des pistes de recherche de fonds additionnels et d’éventuelles collaborations avec d’autres équipes de recherche travaillant sur les mêmes problématiques ont été inventoriées. Les membres de la JEAI ont fait un état des lieux des défis et des difficultés qui pourront entraver la réalisation de certaines activités de la JEAI et des pistes de réflexion ont été envisagées. Les membres de la JEAI ont tous remercié le Professeur Flobert Njiokou de l’Equipe de recherche sur les trypanosomiases de l’Université de Yaoundé 1 pour sa présence. Ils ont aussi exprimé leur gratitude à l’endroit de l’UMR INTERTRYP du support financier ayant permis au Dr Sophie Ravel de participer à cette première rencontre.

Dernière modification : 02/05/2017

Haut de page