Ensemble contre les violences de genre en milieu scolaire

L’UNESCO, l’UNICEF et Plan international s’engagent pour lutter contre les violences de genre en milieu scolaire. Un projet multi-pays a été mis en œuvre simultanément au Cameroun, au Sénégal et au Togo. Au Cameroun, ce projet a été mené sous la coordination du Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France.

JPEG - 34 ko
L’ambassadeur de France et Mme le ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille
Crédit photo : Ambassade de France au Cameroun

A l’occasion de la clôture du projet, un atelier de restitution a été organisé à l’Institut français du Cameroun à Yaoundé le mercredi 5 décembre, en présence de l’Ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibault, du Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Marie Thérèse Abena Ondoa, et des représentants résidants de l’UNESCO et de l’UNICEF au Cameroun.

Dans son discours, l’Ambassadeur de France a rappelé que c’est la France qui a été, en 2015, à l’origine d’une résolution invitant tous les membres de l’UNESCO à faire de cette lutte une réalité. La France reste fortement mobilisée pour cette cause.

Au Cameroun, la mise en œuvre s’est faite dans l’arrondissement de Yaoundé 2e et spécifiquement dans les quartiers Messa, Tsinga et Ekoudou.

L’Unesco s’est attelé à renforcer les capacités des personnels des ministères en charge de l’Education et ceux du ministère de la Promotion de la femme et de la Famille dans la prise en compte des violences de genre en milieu scolaire. L’organisation a ainsi pu élaborer un module de formation des enseignants du primaire.

L'ambassadeur de France et Mme le ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille
Prestation des enfants du groupe CALBRIL
La troupe conduite par l'artiste camerounaise Sally Nyolo
L'ambassadeur de France au Cameroun prononçant son discours
Affiches du projet VGMS
Dessin d'enfants sur le sujet des VGMS
Diverses oeuvres d'art réalisées par les enfants sur le thème des VGMS
Une vue de l'assistance lors de la présentation des réalisations du projet VGMS
L'ambassadeur et Mme le ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille

L’action de Plan International a permis d’obtenir comme principaux résultats :
-  La diminution des châtiments corporels au sein des écoles ;
-  La maîtrise des droits des enfants et plus particulièrement ceux des filles par les membres des plateformes de protection des enfants, qui se sont engagés à les protéger ;
-  La connaissance de leurs droits par les filles et garçons qui sont maintenant à même de dénoncer les abus subis et la diminution des avances subies par les élèves filles de la part des enseignants.

L’UNICEF, pour sa part, a formé des agents communautaires et des jeunes éducateurs à travers une sensibilisation de proximité et des points d’écoute de proximité.

Ces trois partenaires ont travaillé en synergie.

L’atelier a été ponctué par des prestations d’enfants du groupe CALBRIL. De plus, un groupe d’artistes amené par Sally Nyolo a présenté une comédie musicale préparée avec l’appui de l’ambassade de France au Cameroun, afin d’éveiller la conscience collective au sujet de ce fléau.

Une table ronde sur la problématique des Violence de genre en milieu scolaire a suivi la présentation des réalisations artistiques des enfants sur le sujet.

Dernière modification : 07/12/2018

Haut de page