En avant la COP21 ! (30 novembre-11 décembre)

Discours d’ouverture de la Conférence Paris Climat 2015

Le Président de la République du Cameroun s’est exprimé lundi 30 novembre à l’ouverture de la 21ème Conférence des Parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP21) en soulignant l’importance d’adopter de l’enjeu pour la survie de l’humanité. Il a également présenté la contribution du Cameroun à la lutte contre les dérèglements climatiques, en appelant notamment à lutter contre la désertification ("Sauvons le lac Tchad !") et la déforestation ("Nous devons sauver les forêts du bassin du Congo, deuxième poumon de la planète").

JPEG

Le Président de la République française a pour sa part insisté sur l’ampleur de l’enjeu et la nécessité d’une profonde mutation, au-delà des déclarations d’intention : "Prenons conscience de la gravité de la menace sur les équilibres du monde. Le réchauffement annonce des conflits comme la nuée porte l’orage, il provoque des migrations qui jettent sur les routes plus de réfugiés que n’en génèrent les guerres. Des Etats risquent de ne plus pouvoir satisfaire les besoins vitaux de leur population avec des risques de famine, d’exode rural ou d’affrontements pour accéder à ce bien de plus en plus rare qui s’appelle l’eau. (...) Mesdames et messieurs les chefs d’Etat et de gouvernement, pour résoudre la crise climatique, je vous le dis franchement : les bons sentiments, les déclarations d’intention ne suffiront pas, nous sommes au bord d’un point de rupture. Paris doit être le départ d’une profonde mutation, nous ne pouvons plus considérer la nature comme un vulgaire et inépuisable réservoir de ressources destiné à notre seul et plein accomplissement".

La négociation sera difficile. Le Ministre des Affaires étrangères et du développement international Laurent Fabius l’a rappelé : "dans 11 petits jours, nous devons parvenir à un accord climatique universel et ambitieux. Cet accord devra être différencié, juste, durable, dynamique, équilibré, juridiquement contraignant et faire en sorte qu’à l’horizon 2100 la température, du fait des émissions de gaz à effet de serre, ne s’élève pas de plus de 2°, voire 1,5°, par rapport à l’ère préindustrielle"

Pour tout savoir de la COP21, rendez-vous sur http://www.cop21.gouv.fr !

Dernière modification : 30/11/2015

Haut de page