Discours de l’Ambassadeur de France, le 14 juillet 2017

Discours prononcé par l’Ambassadeur de France, Gilles Thibault, lors de la réception de la fête nationale du 14 juillet 2017 à la Résidence de France.

JPEG

"Excellence, Monsieur le Ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République Représentant personnel de Son Excellence Paul Biya, Président de la République du Cameroun,
Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,
Honorables membres du Sénat et de l’Assemblée nationale,
Mesdames et Messieurs les autorités civiles, militaires, religieuses et coutumières,
Dear colleagues,
Ladies and Gentlemen,
Chers Amis camerounais, mes chers compatriotes,

Je vous reçois aujourd’hui avec beaucoup d’émotion, de fierté et d’espérance pour cette célébration du 228ème anniversaire de la prise de la Bastille, en compagnie de mon épouse et du personnel des services et des opérateurs français au Cameroun.

Beaucoup d’émotion, parce que nous recevons les amis de la France et que c’est le premier 14 Juillet que je célèbre à Yaoundé avec vous.

Beaucoup de fierté, disais-je aussi, parce que j’ai pu apprécier en visitant chacune des dix régions du Cameroun, non seulement l’accueil et la générosité des populations, mais aussi la vitalité, la variété et le caractère unique de l’amitié franco-camerounaise.

Beaucoup d’espérance enfin, parce que le Cameroun possède un potentiel formidable, un potentiel qui mérite d’être décliné sous toutes ses formes : humaine, culturelle, touristique, scientifique, économique, agricole, etc., en faisant de la recherche de l’intérêt général, une priorité, tout en ciblant pour cela les jeunes et les femmes.

*****

Cette émotion, je la ressens aussi vis-à-vis de vous, mes chers compatriotes. Que vous soyez entrepreneurs, salariés, fonctionnaires, volontaires, retraités ou au foyer, vous êtes le cœur battant de cette relation.

C’est pour vous remercier que j’ai choisi d’ouvrir ce soir la Résidence à tous ceux d’entre vous qui ont souhaité être là.

J’ai tenu à le faire au moment où nous avons toutes les raisons d’être fiers de la France. En effet, il y a seulement quelques semaines, notre pays a choisi de tourner le dos aux tentations communautaires et isolationnistes.

Ce faisant, il a renouvelé sa foi en l’Europe, une Europe qu’ont servie des personnalités aussi illustres que Charles de Gaulle, Winston Churchill, Helmut Köhl et Simone Veil, pour ne citer qu’eux.

Plus que jamais, dans ce monde où la violence et loin d’être éradiquée, il nous revient de rester fidèles à l’héritage des Lumières, à nos idéaux républicains et à notre esprit de tolérance et d’ouverture : cet esprit même auquel les Français expatriés sont par définition si attachés, comme le sont aussi les Camerounais.

*****

En fait, nous ne sommes pas seuls à agir pour défendre la liberté, lutter contre les totalitarismes et combattre le terrorisme. Ainsi, ce matin, le Président des Etats-Unis était place de la Concorde pour commémorer le centenaire de l’entrée de son pays dans la Première Guerre Mondiale, tandis que la bannière étoilée flottait sur les champs Elysées.

Nous sommes tout autant à penser que l’histoire n’est pas un répertoire de fatalités, et que le développement et le progrès sont possibles partout, et pour tous.

C’est précisément parce que le Cameroun et la France partagent les mêmes valeurs, les mêmes convictions, que nous faisons tant ensemble, dans le cadre de cette relation partenariale, décomplexée et apaisée.

Les actions que nous menons en commun sont innombrables, notamment grâce au contrat de désendettement et de développement, qui fête ses dix ans cette année.

*****

Je remercie maintenant le Cameroun de ce qu’il apporte à mes compatriotes, aux expatriés et aux pays voisins.

Car en définitive, que serions-nous ici, sans un Cameroun résolument engagé dans la consolidation de la paix en République centrafricaine et surtout dans la lutte contre Boko Haram ? Que serait devenue la région toute entière sans la mobilisation sonnée par le Président Biya, au lendemain du Sommet de Paris de mai 2014 ?

En fait, la situation s’est bien améliorée et la coopération entre les pays du Lac Tchad se renforce chaque jour. Il n’empêche que les victimes de Boko Haram sont encore beaucoup trop nombreuses.

Et je tiens devant vous à saluer au nom de la France et des Français d’ici, la mémoire des innocents lâchement assassinés avant-hier à Waza par cette secte criminelle.
J’adresse également mes condoléances les plus attristées à leurs familles et je souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

*****

Vous le savez, la France prend sa part du fardeau dans cette lutte contre ces mouvements sectaires et criminels qui ne peuvent en rien se réclamer de l’Islam.

Elle le fait auprès de la Force multinationale mixte, des forces de défense et de sécurité des quatre pays du Lac Tchad et bien sûr au profit du Cameroun.

Elle apporte également un soutien multiforme aux plus vulnérables : les réfugiés, les déplacés et les populations hôtes dont je salue la résilience, comme la volonté du Cameroun de demeurer une terre d’accueil malgré l’adversité.

J’irai lundi dans l’Extrême-Nord pour la troisième fois.

*****

It is also obvious that regional security is not limited to the fight against terrorism. It also relies on the dynamism of the economy and the dynamism of the private sector. All companies need a stable economic and monetary environment.

And thanks to Cameroon, once again, a regional process was launched last December to allow the Member States of CEMAC to embark on a path that will preserve major projects and social spending. France, the European Union and others, stand ready to support this process.

*****

Plus que jamais dans tout le pays, il importe qu’une priorité absolue soit donnée à la santé, à l’éducation, à la formation, à la valorisation des compétences, et je le répète encore, à la jeunesse et aux femmes.

Si je me déplace beaucoup depuis mon arrivée, c’est pour constater partout où je me rends, l’effectivité et l’efficacité des politiques publiques que la France soutient.

C’est aussi pour découvrir un pays aux mille couleurs, aux paysages aussi beaux que variés et aux habitants profondément attachants dans leur diversité.

J’en profite pour saluer et remercier ceux qui suivent mes pérégrinations sur Twitter et le compte Facebook de l’ambassade.

*****

Mesdames et Messieurs, chers Amis,

Je tiens aussi à mentionner la contribution du pays à la diminution des actes de piraterie dans le Golfe de Guinée, son engagement dans la lutte contre la traite des êtres humains, ainsi que son hospitalité à l’égard des populations exilées sur son sol.

Ce sont là autant de marques d’un nouveau magistère d’influence, aussi bienvenu que nécessaire, et qui exige en permanence de mettre le respect des droits humains au cœur de toute action.

*****

In the same way, it is more than ever necessary to give constant priority to dialogue after the tensions in the English-speaking regions.

I wish to emphasize that the bilingual and multicultural nature of Cameroon is a tremendous asset in the context of globalization. And I hope that the Cameroonians will now fully take advantage of it.

As far as I am concerned, I am proud that my country has never made a difference between English and French speaking areas.

For example, in the North-West where I just came back from, we contribute to the construction of health and vocational training centers, to the protection of the environment, as well as to the renovation of urban infrastructures and public spaces and last but not least, to the promotion of arts and culture.

I would like also to tell you that I am pleased to receive a so warm welcome everywhere I go.

*****

Aux termes de ce premier tour du Mboa que je vais continuer à parcourir, je suis donc plein d’espoir pour ce pays où ni les talents, ni les bonnes volontés ne manquent, pas plus cependant que les défis à relever.

Pour conclure, je dédie cette adresse aux hommes et aux femmes, camerounais et français, qui sont le sel et le piment des relations entre nos deux grand pays.

Chers amis, je vous remercie de votre présence, ainsi que tous ceux qui ont œuvré au succès de cette soirée : les forces de l’ordre, les entreprises (vous verrez leurs noms sur l’écran et les banderoles), les artistes, le personnel de l’Ambassade, de la Résidence, de l’Institut Français et les extras, grâce auxquels la fête va se poursuivre jusqu’à 23 heures !

Je vous souhaite, avec mon épouse et l’équipe France au Cameroun, une bonne fin de soirée. Nous nous réjouissons de vous retrouver à la rentrée !

Je vous propose maintenant de lever le verre de l’amitié.

Vive l’amitié franco-camerounaise ! Vive le Cameroun ! Vive la France !"

 

 

 

- Vous pouvez accéder à l’album photo de la Célébration de la fête nationale à Yaoundé le 14 juillet 2017

Dernière modification : 02/08/2017

Haut de page