Des journalistes camerounais formés aux nouveaux outils numériques

L’ambassade de France au Cameroun a organisé du 3 au 7 juillet une formation à destination des journalistes camerounais portant sur le webjournalisme.

JPEG

Intitulée « Face aux nouvelles technologies, quelles adaptations pour les entreprises de presse ? », la formation qui a eu lieu à Yaoundé a été dispensée par Pierre Cherruau. Actuel attaché audiovisuel régional de l’ambassade, il a derrière lui une longue carrière de journaliste. Il a collaboré avec de nombreux médias dont Le Monde, Télérama et RFI et travaillé comme correspondant au Nigeria et en Afrique de l’Ouest avant de devenir rédacteur en chef de Courrier International ou de Slate Afrique.

Nouveaux défis numériques

L’organisation de cette formation répondait à la demande de nombreux journalistes camerounais désireux d’approfondir leurs pratiques sur le web. La transition numérique est en effet une question centrale pour la plupart des rédactions qui doivent s’adapter aux nouveaux outils numériques et les intégrer dans leur pratique quotidienne du journalisme.

Plus d’une trentaine de journalistes, issus de la presse écrite, de la presse en ligne, de la radio ou de la télévision ont participé à cet atelier de formation qui a abordé la question de la déontologie face à l’émergence des nouvelles technologies, de la mise en place des nouvelles pratiques et des modèles économiques de la presse en ligne avec des exemples concrets autour des médias participatifs, des rédactions multimédias ou du webdocumentaire.

Au cours de l’atelier, les journalistes ont pu interroger Christophe Champin, directeur adjoint de la direction des nouveaux médias de RFI sur les pratiques au sein de sa rédaction via visioconférence.

Dernière modification : 27/07/2017

Haut de page