Déplacement de l’ambassadeur dans la région de l’Ouest

En mission dans l’Ouest du 4 au 6 décembre 2019 en compagnie d’une délégation du Musée du quai Branly, l’ambassadeur de France a pu découvrir les traditions des peuples bamoun et bamiléké le long de la « route des chefferies » et constater les avancées du projet de développement urbain Capitales régionales de l’Agence française de développement.

L’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou, poursuit son tour du Cameroun afin d’en appréhender les réalités sur le terrain. Sa dernière étape en date : l’Ouest, région riche de ses traditions.

Ce déplacement était organisé alors qu’une délégation du Musée du quai Branly, musée des arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques, était en visite au Cameroun. En effet, le musée prévoit l’organisation d’une grande exposition consacrée au patrimoine matériel et immatériel de l’Ouest du Cameroun : du pays Bamoun aux Grassfields anglophones. Celle-ci devrait se tenir à Paris entre octobre 2021 et janvier 2022.

Cette mission fut l’occasion de visiter différents villages de la « route des chefferies » et leurs cases patrimoniales, ainsi que d’en rencontrer les rois. La délégation s’est également rendue à Foumban, chef-lieu des Bamouns, où elle a pu visiter le nouveau musée et découvrir la pratique de la forge, une grande tradition artisanale de la région.

De passage à Bafoussam, l’ambassadeur a également pu constater les avancées du projet Capitales régionales en compagnie du directeur de l’Agence française développement (AFD) au Cameroun. Financé par le Contrat de développement et de désendettement (C2D) et mis en œuvre par l’AFD, ce projet de développement urbain vise à améliorer les conditions de vie des habitants des capitales régionales à croissance démographique importante. Routes, latrines scolaires et publiques, kiosques à eau et éclairages solaires sont construits dans toute la ville. Le projet renforce ainsi le développement économique de ces villes, et contribue à freiner l’exode vers Yaoundé et Douala. À ce jour, on compte déjà 20 km de voiries urbaines réhabilitées, 100 luminaires installés et 3 marchés rénovés. Le projet Capitales régionales est actuellement en cours à Bafoussam, Garoua et Bertoua. Il est en phase d’étude à Maroua et à Bamenda.

En savoir plus sur le projet Capitales régionales.

Dernière modification : 13/12/2019

Haut de page