De nombreuses condoléances pour l’attentat de Nice

Le livre de condoléances mis à disposition du public les 18 et 19 juillet suite à l’attentat de Nice a attiré foule de personnes, qui ont tenu à exprimer leur douleur. Parmi elles se trouvaient nombre de diplomates et autorités camerounaises. Une minute de silence a été respectée, suivie par les échos de la Marseillaise résonnant dans le hall de l’ambassade lundi 18 juillet.

JPEG

L’ambassade de France au Cameroun souhaite remercier, pour leur sollicitude à l’heure de ce tragique événement :

  • Les autorités camerounaises
    M. Philémon Yang, Premier Ministre,
    M. Ferdinand Ngoh Ngoh, Secrétaire Général à la Présidence,
    Mme Minette Libom Li Likeng, Ministre des Postes et des Télécommunications,
    M. Jean-Baptiste Bokam, Secrétaire d’État à la Défense en charge de la Gendarmerie Nationale
  • Les chancelleries étrangères qui ont fait part des condoléances de leurs pays respectifs.
  • Les organisations internationales : des représentants de l’OHADA et de l’UNESCO sont venus pour présenter leurs hommages aux victimes.
  • Les français : des acteurs français qui œuvrent sur le territoire (ADFE, groupe Bolloré, Conseiller consulaire Thierry Dupleix), mais nous n’oublions pas la venue de tous les ressortissants français et camerounais qui ont tenu à exprimer leur horreur face à la tragédie niçoise.

Dernière modification : 21/09/2016

Haut de page