Contribution de la coopération française à la lutte contre la mortalité sur les routes du Cameroun

La lutte contre la mortalité sur les routes du Cameroun est une des priorités du gouvernement. La coopération française y apporte sa contribution, avec des ressources locales, en dirigeant les stages de formation des motocyclistes.

Recyclage de cinquante motocyclistes de la gendarmerie camerounaise - Photo de famille. - JPEG

Le recyclage de cinquante motocyclistes de la gendarmerie nationale du Cameroun s’est déroulé en deux sessions d’une dizaine de jours chacune au sein du Commandement des Ecoles et des Centres d’Instruction de la Gendarmerie (CECIG) de Yaoundé, tandis que la pratique de la motocyclette était enseignée sur les pistes du Centre de Formation Technique des Armes (CFTA), ainsi que sur les routes ouvertes à la circulation routière.

La première session, du lundi 03 au mercredi 12 mai comptait 24 stagiaires, 20 ont vu leur aptitude au pilotage moto renouvelée.

La deuxième session, du 17 au 26 mai recevait 23 stagiaires, 20 ont été déclarés apte au pilotage des motocyclettes.

Selon les directives de Monsieur Galax ETOGA, Secrétaire d’Etat à la Défense, Chargé de la Gendarmerie Nationale du Cameroun (SED/CGN), la sélection a été d’un niveau très élevé, 7 stagiaires ont été déclarés inaptes au pilotage des motocyclettes de la gendarmerie nationale du Cameroun.

Afin de lutter plus efficacement contre l’insécurité routière, l’objectif est bien de rendre l’usage de la moto de service plus dynamique, afin de rechercher des usagers de la route particulièrement dangereux, dans les zones où se produisent les accidents graves ou mortels.

En effet, le pays compte plus d’un millier de tués sur ses routes chaque année.
Par conséquent, un effort financier pluriannuel a été consenti par le gouvernement par l’achat de motos neuves d’une part (BMW 1250 RT) et par le recyclage et la formation des motocyclistes d’autre part.

Le colonel de gendarmerie Thierry DUFFAU, coopérant local de la DCSD, placé auprès de M. le SED/CGN en qualité de conseiller technique a pris part à ce programme de formation en dirigeant le premier stage de recyclage. L’effort va cependant perdurer, en effet, dès le mois de juin, une épreuve de sélection d’une centaine de nouveaux motocyclistes va être effectuée.

Ainsi, après leur formation initiale, toujours dirigée par le colonel DUFFAU, ces nouveaux motocyclistes viendront renforcer les pelotons routiers motorisés (PRM), pour mieux lutter contre l’insécurité routière au Cameroun.

Dernière modification : 31/05/2021

Haut de page