Conservation de la biodiversité : Man & Nature promeut les filières vertes

Au Cameroun, l’association Man and Nature, appuyée par l’Agence française de développement (AFD), soutient le développement de la filière Mbalaka et les communautés locales en périphérie de la Réserve de Biosphère du Dja. Reportage vidéo.

Man & Nature promeut un modèle innovant de conservation de la biodiversité basé sur la valorisation des produits forestiers non-ligneux avec l’implication des communautés locales. Au Cameroun, l’association soutient le développement de la filière Mbalaka avec les ONG locales AAFEBEN, Tropical Forest and Rural Development et les communautés locales en périphérie de la Réserve de Biosphère du Dja.

Les graines de Mbalaka sont un produit forestier non-ligneux. Celles-ci sont traditionnellement collectées par les communautés forestières, notamment par l’ethnie pygmée Baka. Les graines sont transformées en huile végétale à destination du marché cosmétique européen et camerounais. L’objectif est double : accompagner les populations à tirer un revenu direct et durable de leur forêt afin de les encourager à préserver leur environnement.

Une exploitation plus durable

La valorisation des produits forestiers non-ligneux a un immense potentiel économique et environnemental, trop souvent sous-estimé. Des filières vertes basées sur l’implication des communautés locales permettant une meilleure redistribution des revenus et une exploitation plus durable des ressources naturelles.

Les entreprises françaises Les Huileries Bertin et Sisley sont déjà convaincues du potentiel de cette nouvelle huile tropicale et nous soutiennent dans cette initiative. Ce projet bénéficie de l’appui de l’Agence Française de Développement.

Dernière modification : 22/06/2018

Haut de page