Comprendre le rôle des termites dans le maintien de la fertilité des sols sous les tropiques

Si le rôle des vers de terre dans le maintien de la fertilité des sols tempérés n’est plus à démontrer, ce sont les termites qui agissent comme les principaux ’bioturbateurs’ ou ’ingénieurs du sol’ dans les écosystèmes tropicaux. Ce sont plusieurs tonnes de sol par hectare qui passent ainsi annuellement par le tube digestif ou entre les mandibules des termites. L’effet des termites est-il si spécifique ou répond-il aux contraintes imposées par l’environnement ?

JPEG

Projet "BioTurb" : déterminer l’influence du pédoclimat sur les propriétés des biostructures produites par les termites

En s’appuyant sur un partenariat entre des chercheurs de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et des scientifiques du Cameroun mais aussi du Brésil, du Niger, de Tunisie, de Djibouti, d’Inde, du Vietnam ou encore de Thaïlande et des États-Unis, sans oublier des chercheurs du CNRS en France, l’objectif du projet "BioTurb" est de déterminer l’influence du pédoclimat sur les propriétés des biostructures produites par les termites (termitières et placages). Profitant d’une diversité de situations pédoclimatiques, ce projet permettra de répondre à la question de l’influence de l’environnement sur les propriétés des sols remaniés par les termites.

JPEG

Cette étude comparative associant de nombreuses équipes du Sud comme du Nord s’appuie en outre sur la plate-forme analytique du laboratoire mixte international de la cellule franco-indienne des sciences de l’eau (LMI CEFIRSE, IRD). C’est dans ce cadre que le 21 avril 2017, Jean-Jacques Braun, géochimiste à l’IRD et spécialiste des surfaces et interfaces continentales tropicales, a effectué des prélèvements au cours d’une mission de terrain à Nsimi, dans la région du sud du Cameroun.

En adéquation avec les objectifs du développement durable (ODD 15 : Préserver la biodiversité, les terre set les forêts), cette étude permettra de mieux comprendre le rôle des termites dans le maintien de la fertilité des sols sous les tropiques, et au Cameroun en particulier.

Dernière modification : 10/05/2017

Haut de page