Communiqué de presse : Signature du protocole d’accord du Fonds d’appui aux Sociétés Civiles du Sud entre l’Ambassade de France et le Minepat

Yaoundé, le 19 août 2013

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Signature du protocole d’accord du Fonds d’appui aux Sociétés Civiles du Sud entre l’Ambassade de France et le Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT).

Le 19 août 2013 a été signé entre, le gouvernement de la République du Cameroun, représenté par Monsieur Emmanuel Nganou Djoumessi, Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT), et le gouvernement de la République française, représenté par l’Ambassadeur de France au Cameroun, Monsieur Bruno Gain, un protocole d’accord relatif à la mise en place au Cameroun du « Fonds d’appui aux Sociétés Civiles du Sud  ».

Ce protocole d’accord porte sur la mise à disposition par la France d’une enveloppe de 260 millions de FCFA [400 000€] sur une durée de trois ans, destinée à appuyer le financement d’initiatives d’organisations de la société civile camerounaises.

Le Fonds d’appui aux sociétés civiles du Sud (SCS) est un instrument de financement issu de la refonte du Fonds Social de Développement (FSD), lequel aura notamment permis de financer des projets pour un montant cumulé de 948 millions de Francs CFA [1,5 M€] sur les six dernières années. Seuls quatre pays ont été retenus à titre d’opération pilote pour la mise en place du SCS : le Congo, la Guinée, le Togo et le Cameroun.

Les projets portés par des associations camerounaises, intervenant dans les domaines de la promotion de la gouvernance démocratique et des Droits de l’homme, de la santé, de l’environnement et de la culture seront concernés. Surtout, le SCS entend donner la priorité au renforcement de la structuration du milieu associatif camerounais. Les cofinancements et partenariats seront donc systématiquement recherchés auprès d’autres bailleurs de fonds, de collectivités territoriales françaises, d’ONG internationales, d’autres OSC camerounaises et des autorités, afin de favoriser les échanges d’expertise.

Par ailleurs, compte tenu des difficultés économiques et sociales que connaissent les régions du Nord et de l’Extrême Nord Cameroun, il a été décidé de leur accorder une attention particulière. Les projets qui y seront mis en œuvre bénéficieront des trois quarts des crédits disponibles.

Dans la continuité du FSD, le SCS sera mis en œuvre par le Service de Coopération de l’Ambassade de France. Un Comité de sélection des projets associera représentants de l’Ambassade de France, de l’Agence Française de Développement, de Ministères camerounais et de bailleurs. En outre, un « pôle société civile » a été créé pour accompagner ce nouveau projet.

Un premier appel à projets ciblé sera publié sur le site internet de l’Ambassade de France au Cameroun à la fin du mois d’août.

Lire le discours prononcé par l’ambassadeur à cette occasion

JPEG

Lire l’article paru dans le Cameroon tribune

Dernière modification : 25/02/2015

Haut de page