Communiqué de presse - Inauguration du nouveau campus de l’ISTAC

   

 

[|
COMMUNIQUE DE PRESSE

 

NOUVEAU CAMPUS DE l’ISTAC

]

 

L’Institut Supérieur de Technologie d’Afrique Centrale (ISTAC) est une grande école d’ingénieurs d’Afrique centrale, fruit d’un partenariat entre l’Université Catholique d’Afrique Centrale et d’une grande école d’ingénieurs français (l’Institut Catholique d’Arts et Métiers). Son objectif est de former des ingénieurs africains en Afrique et pour l’Afrique. L’Institut est présent au Cameroun (Douala) depuis 9 ans, au Congo (Pointe Noire) mais également au Tchad (sous forme d’antenne).

 

Former des ingénieurs de qualité au service des entreprises

L’ISTAC propose des formations qualifiantes et des formations continues à destination des étudiants comme à des salariés d’entreprises et vise ainsi à former des ingénieurs techniquement compétents mais aussi humainement responsables.

Cet objectif est aujourd’hui soutenu par de nombreux partenaires industriels. De nombreux groupes parmi lesquels la SGBC, le GICAM, Schneider Electric ou encore Bolloré Africa Logistics ont signé avec l’ISTAC des conventions de partenariat industriel, qui démontrent la confiance des partenaires industriels dans la qualité des formations proposées. A titre d’exemple, le groupe Total s’est engagé dès 2004 aux côtés de l’Institut en lui fournissant les locaux nécessaires à son démarrage.

 

Un soutien ancien et continu de la France

La France a été l’un des tout premiers partenaires de l’Institut puisqu’elle participe à son financement et assure la rémunération des directeurs des sites de Douala et Pointe Noire. Ce soutien ancien se poursuit aujourd’hui à travers l’octroi d’une aide de 725.000€ visant à soutenir la nouvelle formation de techniciens supérieurs en énergies renouvelables et développement durable.
Grâce à l’Agence Française de Développement, la SGBC accorde aux étudiants des prêts à taux avantageux.

Dans le cadre d’accords bilatéraux, la France participe également à la diversification des formations offertes par l’ISTAC, contribuant ainsi à la formation d’ingénieurs et de techniciens supérieurs dont l’expertise et les compétences serviront au développement de l’Afrique centrale en général et du Cameroun en particulier.

JPEG

 

Nouveau campus de Douala : instrument de rayonnement pour ISTAC

A travers l’Agence Française de Développement et le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D), la France consacre de nombreux efforts financiers à l’enseignement primaire, ainsi qu’à la formation technique et professionnelle au Cameroun. Le soutien apporté à l’ISTAC s’inscrit dans ce cadre. Un prêt de 4 millions d’Euros de l’AFD a permis de financer la construction du nouveau campus de Douala inauguré le 28 novembre 2013 ainsi que celui de Pointe Noire.

Le nouveau campus va permettre à l’ISTAC d’ancrer sa présence à Douala et de contribuer au développement industriel de la région. En participant à l’inauguration du nouveau campus de l’ISTAC à Douala, le 28 novembre, l’Ambassadrice de France au Cameroun, Christine Robichon, entend rappeler que la France sera toujours présente aux côtés du Cameroun pour l’aider dans son développement et qu’elle porte une attention particulière à la formation et à l’emploi des jeunes camerounais.

 

Lire le discours prononcé par l’ambassadrice à cette occasion

Dernière modification : 25/02/2015

Haut de page