Cirad : la communauté scientifique réunie à Buea pour le lancement du projet RTB Foods

Faciliter l’adoption de nouvelles variétés de racines, tubercules et bananes à cuire en Afrique, tel est l’objectif du projet Breeding Roots, Tubers and Bananas products for end user preferences (RTBfoods) lancé à Buéa le 23 janvier dernier, sous l’égide de l’Ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibault, et du Gouverneur de la province du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilaï,. Près de 80 participants étaient réunis pour l’occasion.

JPEG

Un projet d’une durée de 5 ans

Le projet RTB Foods vise à identifier les traits de qualité qui conditionnent l’adoption des nouvelles variétés de racines, tubercules et bananes à cuire dans cinq pays d’Afrique (Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Nigeria, Ouganda). L’approche du projet, participative, associant consommateurs, transformateurs et chercheurs, est essentielle pour s’assurer d’une large adoption des variétés produites – ce qui n’est guère le cas des variétés « élite », au rendement certes performant, bien adaptées au sol et résistantes aux maladies ou aux effets du changement climatique, mais peu adoptées par les producteurs et les consommateurs.

5 pays impliqués

Doté de 11,5 millions d’euros sur 5 ans, principalement issus de la Bill & Melinda Gates Foundation, le Projet a pour coordinateur le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) et compte parmi les partenaires : l’IITA, Bioversity, le CIAT et le CIP ; le CARBAP (Cameroun), le CNRA (Côte d’Ivoire) Bowen University (Nigeria), le NARO (Ouganda), le NRCRI (Nigeria) et l’université d’Abomey-Calavi (Bénin), outre l’Inra, le NRI (Royaume-Uni) et le James Hutton Institute (Écosse).

Dernière modification : 06/02/2018

Haut de page