Subvention de la France au Programme Alimentaire Mondial pour l’appui du projet nutritionnel aux groupes vulnérables malnutris dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord


Cérémonie de lancement du Projet d’appui nutritionnel aux groupes vulnérables malnutris dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord
Yaoundé, le 7 mai 2015

 *** 

 

Monsieur le Représentant, Mesdames et Messieurs,

Les populations du Cameroun qui ont subi et subissent encore les attaques de Boko Haram se trouvent dans une situation d’insécurité alimentaire qui appelle une mobilisation des amis du Cameroun. La France, qui a déjà apporté des financements à l’action du Programme Alimentaire Mondial dans ce pays, vient de décider de lui octroyer une contribution additionnelle de 400 000 euros (262 millions de FCFA). Ces fonds seront destinés à l’appui nutritionnel aux groupes vulnérables des régions du Nord et de l’Extrême-Nord.

Dans ces régions au climat soudano-sahélien, la période dite « de soudure » est chaque année synonyme de risques de pénurie. Mais cette année, ce sont les exactions de Boko Haram qui sont la cause première d’une insécurité alimentaire aggravée.

Les violences terroristes de Boko Haram ont poussé des agriculteurs à fuir. Les exactions et les pillages ont ruiné l’économie et directement affecté les activités agricoles. L’afflux de réfugiés et de déplacés a exercé une pression sans précédent sur les maigres ressources des populations hôtes. Tous ces facteurs font peser des menaces sur les groupes vulnérables – femmes et enfants des familles les plus pauvres.

L’insécurité alimentaire qui menace les zones sous pression de Boko Haram est réelle et ne doit pas être sous-estimée. Mais il ne faut pas non plus sous-estimer les capacités de production agricole et la solidarité des différentes régions camerounaises. En travaillant avec les autorités camerounaises et avec le Programme Alimentaire Mondial, nous privilégions les solutions locales qui peuvent être mises en œuvre avec l’aide internationale.

Le Ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait, lors de sa visite le 21 février, annoncé que la France, amie du Cameroun, allait renforcer son aide humanitaire. Ce don de 400 000 euros (soit 262 millions de FCFA) au PAM s’ajoute aux récentes subventions de la France au HCR et à la Croix Rouge Camerounaise et contribuera à soulager les populations du Nord et de l’Extrême-Nord du Cameroun en situation vulnérable.

Dernière modification : 29/05/2015

Haut de page