Atelier technique des entreprises publiques camerounaises : « L’offre de financement de l’AFD en prêts non-souverains »

Un atelier technique réunissant les principales entreprises publiques camerounaises s’est tenu à Yaoundé du 16 au 18 juin, sous l’égide du Ministère des Finances.
Co-organisée par l’Agence de Yaoundé, le CEFEB, EBC/FIN et DXR/DRC, il a réuni 34 cadres dirigeants de sept grandes entreprises (CAMTEL, CAMWATER, SONARA, SCDP, ADC, FEICOM et PAD) et du Ministère, dans le but de présenter l’offre de financements en prêts non-souverain de l’Agence.

Les principaux objectifs de l’atelier étaient les suivants :

• Présenter notre offre de financements en prêts non-souverains et l’approche bancaire qui préside à ces financements accordés sans garantie de l’Etat ;
• Clarifier la « grille de lecture » et les prérequis et points d’attention de l’Agence dans l’octroi et la mise en place de ces financements, notamment à travers des exemples concrets de projets ;
• Présenter les bonnes pratiques internationales en matière de gouvernance d’entreprise et de finance d’entreprise ;
• Constituer un cadre d’échange entre entreprises du secteur public camerounais, et approfondir la connaissance mutuelle entre ces entreprises et l’AFD sur le moyen terme.

Les sessions ont principalement porté sur les critères d’analyse des risques corporate de l’AFD, les principes de structuration des prêts non-souverains, ainsi que les bonnes pratiques en matière de gouvernance d’entreprise. La méthode pédagogique visait un équilibre entre des apports de connaissances techniques et des études de cas pratiques, dans un souci d’interactivité avec les participants.
A la suite du séminaire, des « feuilles de route » ont été définies avec les entreprises concernées au cours d’une série d’entretiens bilatéraux.

Cet atelier pilote s’adressait aux entreprises publiques ayant été déclarées éligibles au processus de notation financière actuellement mis en œuvre par le Ministère des Finances. Il constitue la première étape d’un processus de dialogue entre l’AFD et certaines de ces entreprises.

Dans son discours d’ouverture, le MINFI Alamine Ousmane Mey a précisé : « l’entreprise publique va s’arrimer à la gouvernance financière et pourra parler le même langage que les institutions de financement du développement, parce qu’elle comprendra quels sont les éléments qui interviennent dans la décision de financer des investissements ».

JPEG
Participants et intervenants au séminaire

JPEG
Les travaux de la première journée, en présence des DG des entreprises, ont été ouverts et clôturés par le Ministre des Finances et le Directeur de l’AFD au Cameroun

 

 

 

Auteures : Caroline Rozières (CEFEB) et Agnès Okassié (Agence de Yaoundé)

Dernière modification : 16/07/2015

Haut de page