Améliorer la détection et l’accès au traitement contre la tuberculose pédiatrique

Dans le cadre de sa mission au Cameroun, le Dr Maryline Bonnet, médecin épidémiologiste (pneumologue) Directrice de Recherche à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), a présenté le 30 janvier le projet de recherche TB-SPEED. Ce projet est conduit dans sept pays Cameroun, Côte d’Ivoire, Mozambique, Sierra Leone, Zambie et Cambodge. Au Cameroun, le projet est installé au Site ANRS-Cameroun (Agence nationale de recherches sur le Sida et les hépatites virales) à l’Hôpital central de Yaoundé.

JPEG - 21.5 ko
Dr Maryline Bonnet
Photo : IRD/Jean-Grégoire Kayoum

Objectif : contribuer à augmenter la détection et l’accès au traitement contre la tuberculose pédiatrique dans des zones à forte prévalence de tuberculose et faibles ressources, afin de baisser à terme la mortalité infantile due à la tuberculose. Pour cela, TB-Speed souhaite renforcer les capacités locales, fournir un équipement de pointe et adapté mais aussi développer des approches de diagnostic innovantes.

TB-Speed, est coordonné par l’Université de Bordeaux (centre de recherche Bordeaux Population Health), rassemble un consortium de sept organisations, dont l’IRD (laboratoires TransVIHMI et MIVEGEC) et ses partenaires au Cameroun, le Centre mère enfant de la Fondation Chantal Biya et l’Institut Pasteur.

Les activités sont menées au travers de six grands groupes de travail, tous cherchant à surmonter les obstacles empêchant un diagnostic précoce de la tuberculose chez l’enfant, à savoir la concentration des services de tuberculose pédiatrique aux niveaux de soins tertiaire et secondaire, l’absence de dépistage systématique chez les enfants les plus vulnérables (enfants séropositifs, sévèrement malnutris ou atteints de pneumonie sévère), la faiblesse des services de radiographie thoracique, le faible rendement des méthodes de diagnostic existantes et l’absence de tests sur les lieux d’intervention.

JPEG - 33 ko
Une vue de l’assistance lors de la présentation du projet de recherche TB-SPEED le 30 janvier 2019
Photo : IRD/Jean-Grégoire Kayoum

• Le premier groupe de travail testera de nouvelles approches de diagnostic de la tuberculose pédiatrique, décentralisées au niveau des infrastructures de santé disponibles dans les districts et sous-districts, pour 10 800 enfants présentant une suspicion de tuberculose.
• Le deuxième groupe évaluera une stratégie de détection précoce chez 3 000 enfants atteints de pneumonie sévère.
• Le troisième groupe validera des outils de diagnostic chez 1 250 enfants infectés par le VIH ou sévèrement malnutris.
• Le quatrième groupe identifiera des méthodes de collecte et de préparation des échantillons optimisées, adaptées et abordables pour le diagnostic dans les pays à ressources limitées.
• Le cinquième groupe évaluera le coût-efficacité des approches de diagnostic proposées.
• Le sixième groupe se concentrera sur les aspects dissémination et communication, ainsi que sur l’engagement des acteurs majeurs.

Ce projet est soutenu par UNITAID et l’Initiative 5 % (Expertise France).

Dernière modification : 24/04/2019

Haut de page