7,7 milliards de FCFA pour soutenir la lutte contre le COVID-19 au Cameroun

Conformément aux engagements pris par le Président de la République Emmanuel Macron, la France se mobilise pour répondre à l’urgence sanitaire mondiale. Dans le cadre de l’initiative « Covid-19 - Santé en commun », l’Agence française de développement (AFD) annonce quatre financements au Cameroun pour un montant de 7,7 milliards de FCFA (11,7 millions d’euros). En accord avec les autorités sanitaires du Cameroun, ces projets mobilisent des partenaires expérimentés et déjà engagés sur le terrain : le Centre Pasteur du Cameroun, des ONG comme Alliance for International Medical Action (ALIMA) et Action contre la Faim, l’Organisation mondiale de la santé, des agences des Nations-Unies comme le PNUD, ainsi que l’Institut de recherche pour le développement (IRD).

JPEG

Communiqué de presse

La France soutient la riposte à l’épidémie du COVID-19 au Cameroun à travers quatre projets pour un montant total de 7,7 milliards de FCFA

1. Appui budgétaire de 6,5 milliards de FCFA au Ministère de la Santé du Cameroun

Une enveloppe de 6,5 milliards de francs (10 millions d’euros) des fonds du Contrat de désendettement et de développement (C2D)-Cameroun a été mise à disposition du MINSANTE pour une réponse d’urgence à l’épidémie.

Ce financement permettra de :
-  Effectuer une recherche active des cas dans les trois foyers de l’épidémie (Yaoundé, Douala, Bafoussam) et déployer des équipes d’intervention rapide, afin de recommander le confinement ou le dépistage, ou orienter vers la prise en charge pour les cas graves ;
-  Améliorer les conditions d’accueil des zones de quarantaine ;
-  Contribuer à l’aménagement des hôpitaux de référence : augmentation du nombre de lits, protection individuelle du personnel soignant, acquisition du matériel nécessaire pour accueillir les patients Covid-19 (thermomètres, concentrateurs d’oxygène).

Ces actions seront menées par des ONG internationales (Action contre la Faim et ALIMA notamment) et des agences des Nations-Unies et coordonnées par le MINSANTE.

2. Réorientation de 657,4 millions de FCFA du Programme Conjoint Santé AFD/KfW/MINSANTE

À la demande du MINSANTE, l’AFD et la coopération allemande (Kreditanstalt für Wiederaufbau - KfW) ont consenti la réaffectation d’un montant maximum de 657,4 millions de FCFA (1 million d’euro) du Programme conjoint Santé, en appui au diagnostic du Covid-19 sur l’ensemble du territoire camerounais.

Ce financement permettra d’acquérir 6 000 tests de dépistage du Covid-19 et des équipements de laboratoire pour le Centre Pasteur du Cameroun et 17 laboratoires partenaires en région. Aujourd’hui, seul le Centre Pasteur du Cameroun est en capacité de conduire ces tests mais l’ampleur de l’épidémie nécessite de démultiplier la capacité de dépistage et de décentraliser les moyens d’action. Le projet permettra de réaliser des tests de dépistage dans des délais plus courts sur place, et ainsi d’améliorer la surveillance de l’épidémie.

3. Une enveloppe de 197,2 millions de FCFA pour renforcer la prise en charge des cas graves de Covid-19

La capacité de prise en charge de l’Hôpital Central de Yaoundé sera élargie de 30 lits, pour renforcer la capacité de prise en charge des cas graves. Le projet sera mis en œuvre par l’ONG Alliance for international medical action (ALIMA) grâce à une subvention de l’AFD à hauteur de 197,2 millions de Francs CFA (300 000 euros).

Ce projet permettra aussi :
-  d’améliorer la qualité de la prise en charge des cas confirmés et suspects de Covid-19 à l’Hôpital Central de Yaoundé ;
-  de renforcer les mesures de prévention et de contrôle ;
-  de mener des actions de sensibilisation auprès de la population.

4. Appui à la recherche sur le COVID-19 et à la définition de la riposte africaine, pour un montant de 289,2 millions de FCFA

Le projet ARIACOV de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), soutenu à hauteur de 289,2 millions de FCFA (440.000 euros) au Cameroun, a pour objectif d’accompagner les autorités nationales dans l’élaboration et le renforcement de leur stratégie de riposte à l’épidémie, en mobilisant les moyens et outils de la recherche.

Le programme comprend trois volets :
-  les activités de diagnostic direct du virus à large échelle ;
-  les enquêtes épidémiologiques de terrain et modélisations ;
-  le renforcement des dispositifs de collecte de données pour mieux comprendre comment les populations et les personnels de santé perçoivent le Covid-19 et les mesures de riposte gouvernementales.

 

 

Contact presse agence AFD de Yaoundé - afdyaounde@afd.fr - +237 222 22 0015

Dernière modification : 13/05/2020

Haut de page